News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
vendredi 15 avril 2011

postheadericon Ours - El


Mais pourquoi ce nom d'album si curieux qui, en soit, n'est même pas un mot de la langue française? Si vous vous souvenez bien, le premier opus d'Ours s'appelait "Mi". Et donc en tant que grand amateur de jeux de mots, Ours a tout simplement fait le choix de nommer son deuxième album "El" pour pouvoir former le mot "Mi-El" en parlant de ses deux albums. Subtile et bien trouvé!


Et qu'est-ce qui se cache au sein de cet album en fait?

Un premier single "Balancer" aux sonorités simples parlant d'un possible "nous deux". Un énigmatique "Qui est qui?" aux rythmiques plus marquées et au sein duquel Ours s'amuse à imaginer quelles sont les vies cachées derrière chaque visage croisé. Un subtile "Silex" dont le titre est à nouveau inspiré d'un jeu de mots. Un glorieux "En jean Et Féminine" qui ne tarit pas d'éloges sur le port du jean par les filles "Si les robes ont eu droit aux hymnes, le jean aura sa comptine..." (serait-ce là un petit clin d'oeil au titre de son père "Sous les jupes de filles"? Peut-être vais-je alors chercher trop loin?). Un sublime "Une autre" qui nous énumère les petits bonheurs de la vie quotidienne sur fond de mélodie au piano dont seul Ours a le secret et qui pourrait nous rappeler l'esprit de "On essaie d'imaginer" du premier album. Un cocasse "Les chocottes" qui sort tout droit d'une bonne blague et auquel on a déjà eu droit sur scène lors de la tournée de l'album "Mi". Un intrigant "Noeuds" abordant de façon imagée les soucis et tracas que l'on peut rencontrer dans la vie de tous les jours, tout en parlant également de l'unique noeud qu'il ne faut pas défaire, à savoir, l'amour qui tisse un lien fort entre deux êtres "On va défaire tous les noeuds sauf le doux noeud de nous deux...". Un coloré "Vélo" qui, une fois qu'on prête une oreille attentive aux paroles, peut surprendre puisqu'Ours choisit d'aborder les maux de tête avec cette métaphore inattendue! Un doux "Miel" où une pointe de mélancolie se fait ressentir... Un très juste "Un Quart d'Heure" où Ours aborde de façon plus ou moins cachée ce désir que chacun a de devenir un jour célèbre, à l'heure où la télé-réalité connaît son âge d'or... Et un magistral "De Guingois" dont j'ignorais totalement la signification jusqu'à ce titre et qui décrit si bien les cicatrices des blessures de la vie qu'on cache tous au fond de soi...

Derrière ce dernier titre, se glisse une mini-chanson "Chanson aux pommes" qui surprend par sa courte durée et dont on attend impatiemment la suite puisqu'il est annoncé "à suivre" dans le livret de l'album...

En résumé, que pourrait-on retenir de cet album? Un divin mélange de poésie et de jeux de mots, saupoudré de magnifiques mélodies, rend les chansons de cet album plus attachantes les unes que les autres. Amoureux de la langue française, je ne peux que vous conseiller d'y jeter une oreille!




MusicAndMe

1 commentaire(s):

isa a dit…

"On va défaire tous les noeuds sauf le doux noeud de nous deux..."
Dans cette phrase (que je trouve très belle) je retrouve la patte familiale, ça me fait penser à certains titres de Souchon père :)

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Les archives du blog

Visites