News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
lundi 23 mai 2011

postheadericon Scarlet Queens - Outside Play


Avec l’approche de l’été et le retour du marathon des festivals, on a comme l’impression qu’il y a moins de sorties d’albums. Mais que nenni, ce n’est en effet qu’une impression, on regarde juste du mauvais côté. Plein de petits groupes bourrés de talent en profitent pour sortir leur EP ou leur album.
Je viens aujourd’hui vous parler de l’un d’eux, les Scarlet Queens, dont l’EP, Outside play, vient à peine de sortir.

L’origine de Scarlet Queens est pour le moins originale, cela vient du nom que l’on donnait aux prostituées de luxe à Londres au début du 19ème siècle. Le groupe naît en 2007 avec Quentin Guglielmi et Gaspard Ménier. Après plusieurs allers et venues et l'arrivée d'un troisième membre à part entière dans le groupe en la personne de Raphael Fabre, les deux compères ont également été rejoints par Thomas Clairice et Jean Etienne Maillard.

Après deux EP passés relativement inaperçus, le groupe revient avec Outside Play qui marque un tournant pour le groupe. Ce troisième EP nous propose des morceaux au multiples influences et sonorités tout en restant dans des tons essentiellement rock, avec quelques touches électroniques utilisées avec parcimonie.

L’EP s’ouvre sur « T.S.C. », qui nous plonge tout de suite dans l’univers rock du groupe, qui a son identité propre.
Le titre « Outside Play » débute de manière plutôt calme pour aller crescendo et finir dans la rage.
Nous pouvons retrouver, sur cet EP, un titre en deux parties, « Lullabies grave intro » suivi de « Lullabies grave ». Ce dernier est un titre plutôt calme, rythmiquement parlant, avec cependant une batterie et un clavier très présents dès le début.
« The Horsedown» est un titre réellement calme, porté principalement par une guitare sèche, et dont la voix du chanteur et les chœurs nous transportent jusqu'à la dernière note.
« Downtown » est un titre très énergique qui nous donne envie de sauter dans tous les sens à chaque fois que se font entendre les premières notes du refrain.
Enfin, Outside Play se termine sur une petite pépite, « Cocaine Josephine ». On sent le chanteur tout en retenue au début de la chanson, puis qui finit par lâcher prise vers le milieu du morceau sans pour autant tomber dans trop de force et d’énergie.

Entre force et douceur, Scarlet Queens nous propose un EP plein de titres prometteurs qui, à mon avis, doivent prendre toute leur dimension sur scène.


Vidéo réalisée par l'auteur du blog It's My Live.


Lo'birds

0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Les archives du blog

Visites