News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
mardi 23 août 2011

postheadericon Retour sur le festival Au Pont du Rock @ Malestroit



Quasiment un mois après, retour sur le festival breton Au Pont du Rock. C’est sous un soleil de plomb que se déroule cette 21ème édition. Qui dit soleil de plomb et programmation alléchante dit ambiance festive. Revenons en détail sur le déroulé de ces deux jours passés dans le plus vieux festival breton.

Le vendredi 29 juillet, nous arrivons sur le site alors que Lilly Wood & The Prick finissent leur première chanson. Est-ce le fait que nous soyons arrivés en retard, mais sur cette date, je ne ressens pas l’exaltation des précédentes dates. Il est vrai qu’en concert, la set-list est différente, et les spectateurs ne viennent pas forcément voir le groupe en question. Il n’empêche, leur spectacle est moins « péchu » qu’habituellement. Petite déception donc. Cette tendance s’inversera 2 semaines plus tard, sur une autre date bretonne…A suivre !

Moriarty arrive à leur suite. Le groupe est très attendu, et particulièrement leur chanson « Jimmy », connue de tous les festivaliers. Encore un groupe que je ne connaissais que de nom et qui ne m’a pas déçue. Un concert ambiance pop-folk, assez tranquille sans être molasson.

Le samedi, on décide de profiter du soleil pour flâner dans les rues de Malestroit, noires de monde pour l’occasion. Nous arrivons sur le site pendant le passage de Philippe Katerine, que j’attendais avec quelque impatience. Je ne suis pas déçue, l’ambiance est au rendez-vous, et on a l’immense chance de voir arriver Catherine Ringer qui chantera une chanson des Rita Mitsouko avec lui, Andy, qui achèvera de déchaîner la foule !

Vient ensuite Mademoiselle K, dont je ne connaissais que la dernière chanson sortie. Lorsqu’elle arrive sur scène, elle arbore un « casque » orné d’une crête rouge. Surprenant. Ne connaissant pas le répertoire de la chanteuse, je ne pourrais vous dire quelles chansons desquels albums elle interprète, mais il semblerait que beaucoup de ces anciens morceaux soient repris sur scène. C’est une bonne découverte pour moi, qui ne suis pourtant pas adepte des artistes féminines.

Puis c’est au tour de Catherine Ringer, ancienne chanteuse du célébrissime groupe des Rita Mitsouko, de monter sur scène. C’est certainement l’une des artistes les plus attendues de ce festival. Ce qui me frappe dès les premières chansons, c’est l’énergie qu’elle dégage sur scène. Impressionnante, elle n’a rien à envier à certains artistes plus jeunes. En fin de set, elle accorde un rappel au public et chante « C’est comme ça », pour le plus grand bonheur des festivaliers qui entonnent en chœur l’un des plus grand tube des Rita Mitsouko.

Quelques minutes après, Selah Sue et son imposante chevelure blonde débarquent sur scène. N’ayant pas fait le déplacement assez rapidement entre les deux scènes, nous nous retrouvons au fond et nous remarquons immédiatement que le public n’est pas franchement très attentif. Et vas-y que ça papote, et ça-y que je te raconte ma vie…C’est fatiguant, on entend à peine la petite voix fluette de Selah Sue et ça gâche un peu le moment. Pourtant, du peu que l’on entend, c’est sympathique, mais du coup, peut-être pas adapté à un festival ? Je ne sais pas, le débat est ouvert !


*MaxiCastor*


0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites