News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
dimanche 9 octobre 2011

postheadericon Les Ogres de Barback au Festival de la Chanson Française-Aix en Provence, le 7/10/2011



Après de longs mois d’absence d’inspiration, de temps, de flemme mais surtout de motivation je reviens ici pour vous parler du concert des Ogres de Barback dans le cadre du Festival de la Chanson Française d’Aix-en Provence.
Arrivée vers 20H45 au Théâtre du bois de l’Aune. La salle parait sympathique. Et, oh étonnant, les vigiles sont super sympas… « Bonne soirée et bon concert », et le sourire sincère avec ça ! Décidément les choses à Aix ne sont jamais comme ailleurs! Et le tampon pour pouvoir sortir de la salle c’est une patte de chat (bon pour moi c’est un ours…un chat un ours, c’est pareil). J’ai trouvé ça très mignon !
Avant le début du concert, un facteur en échasses distribue des jolies cartes postales dans le public. Et voilà…je viens de me rendre compte que je l’ai perdue L . La scène est très jolie, avec des oies sauvages dans les airs, des décors qui nous font penser que ce sera un concert aérien… Le concert commence avec les frères et sœurs en postiers ; ils oblitèrent des colis en rythmes, puis vient le facteur de toute à l’heure, cette fois sans échasse, et il donne une lettre à Fredo. Nous voilà embarqués pour 2h30 dans la Fabrique à Chansons des Ogres de Barback !
Fredo nous lit cette lettre qui commence par « il faut que je vous raconte, cette histoire en forme de conte », et voilà que le concert commence par « comment je suis devenu voyageur », chanson du dernier album. Ensuite, vient aussitôt « contes, vents et marées », une des chansons particulières de ce groupe qui m’est cher ! En voyant le décor, on sent que ça sera encore un concert très visuel. Le public semble long à chauffer, trèèèèès long ! En gros, à part une trentaine de personnes tout devant le public était très motivé sur les vieilles chansons, mais pas du tout sur les nouvelles. Les Ogres ont un peu ramé à faire naitre une ambiance digne de leurs concerts habituels.

Sans trop en dire, le décor a été démonté, remonté, re-démonté… Nos chers multi-musiciens prenaient de la hauteur, et jouaient sur le décor. Il y a également eu une séquence « campagne électorale » sur Elle fait du zèle (pauvre France). Frédo nous chante tel un discours politique cette chanson sur un pupitre, avec en fond de décor un jeu de lumières représentant le drapeau français. Puis, notre acrobate-facteur est arrivé habillé en beauf, une kro à la main ; il huait Fredo, lui a fait des brouillards !!(Petite parenthèse : Un brouillard est une chose très intelligente qui consiste en recracher une gorgée de bière juste après l’avoir ingéré dans sa bouche…Oui c’est dégueulasse, mais tellement drôle de voir que mes copains mâles très intelligents ne sont pas les seuls à connaitre ce principe débile ! ).

Nous avons eu le privilège d’avoir un duo (virtuel) avec les Hurlements d’Léo sur Jojo.
Parmi les classiques nous avons eu droit à Grand-Père , Grand-mère, Rue de Paname, les voyageurs, 3-0, accordéon pour les cons. Pourtant, pour moi il a manqué quelques indispensables…Salut à vous, Angélique, Pas Bien, mais je sais bien qu’il faut faire du tri parmi toutes ces pépites de ce groupe ! J’aurais également aimé avoir une ou deux chansons du dernier Pitt Ocha… Mais tant pis !
Le clou du pestacle aura été, la dernière chanson ! Non remontant à l’orgue de barbarie… FA-BU-LEUX ! On en veut encore !!!! Et c’est ainsi que s’achève mon 5ème concert des Ogres de Barback, avec l’envie de les revoir le plus vite possible !

0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Les archives du blog

Visites