News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
lundi 10 octobre 2011

postheadericon Thomas Dutronc, "Silence on tourne, on tourne en rond".



Le 3 octobre dernier sortait le dernier album de Thomas Dutronc, « Silence on tourne, on tourne en rond », très attendu pour ma part. Quasiment 4 ans après la parution de son premier album, « Comme un manouche sans guitare », on retrouve un Thomas Dutronc plus « parolier et chanteur » que « musicien ». Même si son talent de guitariste est indéniable. Et si le son acéré des guitares est toujours bien présent, on perçoit comme une certaine maturation, que je ressens comme un projet musical plus abouti. C’est beau, c’est brillant, coup de cœur certain pour cet album.
Le premier titre à passer en radio est « Demain ». Si ce titre ressemble assez à ce que l’on a pu entendre sur son premier opus, il n’empêche que c’est tout bon. Dommage qu’il ne sorte que maintenant, ça aurait fait un super hymne de l’été. Ca parle de copains, de fiesta jusque pas d’heure (j’aime bien, ça me parle !) …et le clip, tourné en Corse, donne bien envie de se replonger dans l’ambiance estivale qui nous a quitté il y a de ça quelques semaines (hommage).
La preuve en images. Pour le bonheur des yeux.

Tantôt sérieux et grave, tantôt loufoque et décalé, l’ensemble est néanmoins homogène. Gros gros coup de cœur pour la chanson « Sac Ado » qui retrace les péripéties d’une vie adolescente, où tout est vécu comme une épreuve.
La chanson « On ne sait plus s’ennuyer » parle du désarroi ressenti par tout un chacun lorsque l’on est séparé voire dépossédé de l’outil technologique : « Que serions-nous sans connexion, à part des gens pleins de questions ? ». Oui ben bonne question, empressons-nous d’aller chercher une réponse sur le oueb 2.0 !
« Gypsy Rainbow » et « Vinyle 73 » sont quant à elles des chansons quasi exclusivement musicales. Entendons par là que l’on entend que très peu la voix de Dutronc Junior.
Entre les deux, « Oiseau Fâché », qui pourrait être considéré comme le craquage de slip de l’album. La première phrase annonce d’ores et déjà la couleur : « Je suis un oiseau fâché, et je tue des cochons ». Voyons, voyons, quelle sorte de saucisson avarié a-t-il pu avaler lors du tournage de son clip en Corse pour sortir des inepties pareilles (inepties qui au passage, me font bien rire tout au long du morceau !) ? Non, en fait, point d’ingestion de substances illicites, Sir Dutronc Junior parle seulement de son goût prononcé pour les jeux vidéo. Mouais. Pas évident à décrypter au premier abord !
♪ Je suis un camembert jaune, je cours après des fantômes.
Vient suite la chanson « Clint », d’où est issue la phrase qui a donné son titre à l’album, « Silence on tourne, on tourne en rond ». Ce morceau dépeint une vie « comme si on vivait dans un film » (de Clint Eastwood, évidemment, il faut suivre un peu !), le tout de façon très imaginaire et utopique.
Dans « Alerte à la blonde », il explique « qu’il ne fait rien que ce qu’il aime ». On a de la chance, il le fait bien, et même très bien. Y’en a qui devraient en prendre de la graine (CQFD).
« Une chanson, un joli petit air » très « Henri Salvador-ienne » pour la suite. Il s’agit de « A la vanille », qui ressemble à s’y méprendre aux mélodies doucereuses de feu Henri Salvador, le bonhomme à l’éternelle bonne humeur.
Dans le morceau suivant, après une introduction parlée (serait-ce la voix de Coluche que l’on entend ?), on retrouve le rythme fou de la guitare manouche.
Dernière chanson de l’album. Ça chante comme à l’armée, « Relançons la consommation » qu’ils disent. D’accord. Achetons le très bon album de Dutronc, relançons la consommation (poil au menton).
♫ Y’a plus d’issue, on est foutus, turlututu.

*MaxiCastor*

1 commentaire(s):

Anonyme a dit…

salut les minots,
le père a eu Jacques Lanzmann,
je n'ai pas le mail du remplaçant
mais le génie ça va ça vient,
montre-toi Thomas Lanzmann,
plein de bises,
à tout bientôt

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Les archives du blog

Visites