News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
mardi 25 octobre 2011

postheadericon Thomas Fersen à l'Ancienne Belgique - 22 octobre 2011


Arrivée à 20h dans la salle de concert, la première partie, Thomas Marfisi, est déjà bien entamée. Je me faufile au 2ème balcon, comme à chaque fois quasiment et assiste tranquillement à la fin de cette prestation. Le contact entre Thomas Marfisi et le public passe très bien et il y a vraiment une ambiance "bon enfant" qui règne. Rapidement, je me laisse gagner par cette atmosphère et me plonge dans l'univers plutôt sympathique de Thomas. J'en viens même à me dire que j'aurais dû arriver quelques minutes plus tôt pour mieux en profiter.
Lors du titre "Les filles comme toi", Thomas parvient à faire chanter quasi toute la salle, même si beaucoup (moi y compris) ne semblaient pas le connaître jusque là.
Bref, même si je n'ai pas assisté à la totalité de sa prestation, je pense pouvoir dire que Thomas Marfisi a vraiment un bon potentiel. Et si l'occasion se présente à l'avenir, je n'hésiterais à pas à retourner le voir sur scène.


20h30, la salle est archi-comble, les lumières s'éteignent et le spectacle commence. Thomas Fersen arrive sur scène sous un grand parapluie noir et nous déclame alors un texte poétique avec en fond sonore des gouttes de pluie (bon ok, on est en Belgique mais Monsieur Thomas, il a fait beau toute la journée, je vous l'jure, c'est possible, si si!). Il ferme alors son parapluie et s'installe au piano pour commencer réellement le concert. Thomas nous offre alors plus de 2 heures de concert en mélangeant savoureusement les titres du nouvel album avec ses succès plus anciens et en variant divinement les instruments (piano, guitare, ukulélé, flûte à bec). Je suis toujours épatée par les réactions du public de Thomas Fersen qui démarre bien souvent au quart de tour et parvient à chanter la majorité des titres d'un bout à l'autre sans se tromper. Cela m'avait déjà frappée en 2009 lors de sa tournée précédente et cela me frappe une fois de plus sur cette tournée-ci! Je pense que très peu d'artistes ne passant quasiment pas en radio peuvent se vanter d'avoir un tel succès et un tel accueil de la part du public.
Entre "La chauve-souris", "Dracula", "Zaza", "Je suis au paradis", "Pégase", "Je suis mort" (durant lequel il s'amusera à faire crier les femmes de la salle comme le dit la chanson) et bien d'autres encore, et toutes ces touches d'humour dont lui seul a le secret (on retiendra alors l'histoire atypique du dresseur de lions), je pense pouvoir dire que Thomas Fersen a, une fois de plus, mis le feu à toute l'Ancienne Belgique.


Ce n'est pas un, ni deux mais bien trois rappels qu'il nous offrira sous la demande plus qu'insistante du public. Il clôturera le concert avec le titre "Le lion" et s'étonnera de voir à quel point le public connaît les paroles de ses chansons. Il n'y a pas à dire, il y a une belle complicité sur scène mais aussi dans la salle avec le public.

Et c'est par un effet "spécial" que Thomas quittera définitivement la scène.

Plus de deux heures de magie, c'est le coeur léger que bon nombre de spectateurs (moi y compris) quitteront alors l'Ancienne Belgique!


MusicAndMe

0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Les archives du blog

Visites