News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
dimanche 22 janvier 2012

postheadericon Nico Stai



Comme vous le savez déjà je suis accro aux concerts, mais ce que vous ignorez surement, c'est que ce n’est pas ma seule addiction, je dois aussi avouer que je regarde beaucoup de séries américaines. Et comme chacun sait (ou si vous ne le savez pas, je vous le dis), les séries américaines ont tendance à mettre beaucoup de musique dans chaque épisode. Il y a quelque temps maintenant, grâce à une série, j’ai donc pu découvrir un excellent chanteur, Nico Stai. D'ailleurs, vous avez surement déjà entendu son brin de voix si vous suivez des séries comme Private Practice, Chuck ou Gossip Girl.

Ce californien d’adoption est né et a grandi en Espagne avant de rejoindre Los Angeles. A Los Angeles, le jeune chanteur a fait partie de plusieurs groupes dont Tinpaco ou The Bony Stai. En 2006, il se lance dans une carrière solo et sort la même année The Viva Deap EP et Park Los Angeles, qui reprend des titres du premier EP. Il revient en 2008 avec deux nouveaux EP, Dead Pony et The Victory of Miss Friday. En 2009, il ressort ces deux derniers EP sur un seul support intitulé Dead Pony & Miss Friday, oui c'est original!
Nico nous propose une musique plutôt pop folk, avec une grande présence de la guitare sèche. Les morceaux de Park Los Angeles sont relativement épurés, ce qui nous donne l’opportunité d’apprécier sa très belle voix, légèrement éraillée sur certains morceaux, qui nous raconte des histoires qui ont l’air de sortir tout droit de ses tripes et de son histoire personnelle ( marquée entre autre par la drogue et l’alcool, mais dont il est sorti). Je dois avouer que la chanson « One octobre Song » me ferait presque verser une petite larme à chaque écoute.

On sent que de nouveaux moyens et de nouveaux musiciens sont arrivés pour Dead Pony &Miss Friday. Les instruments sont plus nombreux et plus présents et les morceaux plus travaillés. On notera par exemple la présence de cuivres sur « Scream ». La batterie, présente sur certains morceaux et qui se faisait très discrète sur le premier opus, retrouve une belle place et le piano entre en scène. Nico n’en oublie pas pour autant son instrument de prédilection et il nous interprète à merveille « Maybe Maybe », juste en guitare-voix.
On sent que son univers évolue, mais on reconnait quand même la touche Nico Stai et on ne peut qu’aimer (il se peut que je ne sois pas objective). L’atmosphère semble aussi plus gaie et plus optimiste, mais peut être n’est-ce que mon ressenti. Cependant, certaines paroles sont là pour le prouver, comme dans «Miss Friday», "You got a lot to live for, so bye bye bye misery, I'm gonna cut you into three and I'm gonna stay" (Il te reste beaucoup de choses à vivre donc au revoir souffrance, je te couperai en trois et je resterai).

Nico Stai est en pleine préparation d’un album qui devrait sortir courant 2012 et j’espère vraiment pouvoir le découvrir sur scène un de ces jour de notre côté de l’Atlantique.

Photo by Carl Pocket
Lo’birds

0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites