News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
jeudi 19 janvier 2012

postheadericon The Ting Tings à La Flèche d'Or (18-01-12)


Hier soir à La Flèche d’Or, certains chanceux (dont je faisais partie) ont pu assister au concert des Ting Tings, venus promouvoir en avant première leur deuxième opus.
La salle, qui peut accueillir un peu moins de 500 personnes, était pleine à craquer pour le premier concert du duo britannique en salle en France depuis un bout de temps.
Juste un peu avant 21h, Jules et la pétillante Katie entrent en scène pour un concert qui s’annonce rythmé. Sur scène le groupe alterne des nouveaux morceaux et d’autres plus anciens, tiré de leur premier album We started Nothing. En ce qui concerne les nouveaux morceaux je ne peux pas vous en citer les titres, mais je peux vous dire qu’il y en a quelques uns qui ont retenu mon attention. Sur les anciens titres, le public est évidemment plus réactif. Nous avons eu le droit à « Great DJ », « Fruit Machine », « Keep your head », « We walk », et les incontournables « That’s not my name » et « Shut up and let me go ». C’était un réel plaisir de réentendre ces morceaux en live, d’autant plus qu’ils ont été réarrangés.
Petit plaisir personnel, pendant un des nouveaux morceaux, nous avons eu le droit à une apparition de Clément Fonio à la guitare. Vous avez pu le voir sur scène sur quelques dates de la tournée de Gaetan Roussel ou à la basse avec Lilly Wood And The Prick. Il fait aussi partie du groupe Oh la la.
Seul bémol pour cette soirée, la durée du concert, à peine 1h seulement, ce qui est quand même très court. Heureusement, on peut espérer qu'avec l'arrivée du nouvel album, qui devrait s'intituler Sounds From Nowheresville et sortir le 5 mars 2012 en France, nous aurons le droit à de nouvelles dates à travers la France.


Lo'birds

0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites