News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
mardi 21 février 2012

postheadericon Cali à Lille, le 18 février


On a tous une bonne étoile ... La mienne s'est réveillée il y a quelques jours où, comme par miracle, une place pour ce concert quasi sold out m'est tombée du ciel. C'est le coeur empli de joie que j'arrive à Lille pour retrouver les gens du Nord, vous savez, ceux qui ont dans le coeur le soleil qu'ils n'ont pas dehors... Pas de première partie pour cette date, les lumières s'éteignent et Steve Nieve fait son entrée. Il s'installe au piano - seul instrument présent sur scène - et nous joue une magnifique introduction au concert. Cali entre sobrement sur scène pour nous interpréter une chanson du dernier album : "Murano". Malheureusement, quelques problèmes de micro ont un peu perturbé le premier couplet mais l'incident a vite été oublié grâce à l'émotion que peut dégager cette chanson. Et celle-ci continue avec deux petits bijoux du répertoire de l'artiste : "Madame Butterfly" (délaissée lors de la tournée électrique) et "Amour m'a tuer" (sans doute ma préférée, introuvable sur les CD's studio). Il salue ensuite le public lillois qui lui a réservé, tout au long de la soirée, un accueil des plus chaleureux. Celui-ci se lève dès les premières notes de "Je sais ta vie". Les chansons s'enchaînent, alternant les nouvelles et les vieilles vieilles. On est d'ailleurs très heureux de retrouver des chansons qu'on n'avait plus entendues depuis un certain moment comme "Je ne vivrai pas sans toi", "La fin du monde pour dans 10 minutes" ou encore "Il y a une question". Sur cette dernière, le public s'est amusé à réclamer le silence par des "chuuuuuut" avant chaque (mythique) "Approche", preuve de la bonne connaissance des titres plus anciens. "Dolorosa" s'est remaquillée et "Roberta" s'est refait une petite jeunesse. Tout était parfait. Au piano, s'est ajouté l'harmonica pendant la chanson "Lettre au ministre des saccages des familles et des jeunes existences dévastées". Le public était en réelle osmose avec l'artiste que l'on a senti très ému, notamment sur "1000 coeurs debout" où il a repris plusieurs fois le refrain en choeur. En trois mots : soirée frissons, émotions et humour. Des soirées comme on les aime en compagnie d'un artiste entier. Celle-ci se termine par un très beau duo de Cali et Steve Nieve sur une reprise de Lana Del Rey, "Video Games". Les lumières se rallument. Le temps de redescendre un peu sur terre, et Cali vient déjà à la rencontre des personnes qui ont attendu dans la salle. Une façon de remercier ce public qui lui donne tant... Même si c'est plutôt à nous de lui dire un grand MERCI!

UkuTsuna

5 commentaire(s):

boubou a dit…

ça donne envie! J'espère qu'il passera dans le sud!

MusicAndMe a dit…

Et je te le conseille vivement, on y retrouve le Cali des débuts, celui de "L'amour parfait", donc je pense que ça devrait te plaire. :)

Pablito a dit…

Bon ben vivement son concert sur Rennes :)

Anne-Sophie a dit…

Bon, c'est un peu mon refrain du moment mais tant pis, encore une fois : j'adore Video Games !!
En lisant cette note, je suis un peu déçue de ne pas m'être penchée plus que ça sur les dates de cette tournée...

Caroline a dit…

La version de "Video Games" chantait par Cali et Steve Nieve est pour moi bien meilleure et oui ce concert était en tout point comme le décrit Uku Tsuna : un vrai bonheur.

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites