News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
vendredi 24 février 2012

postheadericon Cyril Mokaiesh



Cet album n’est pas une nouveauté, il est sorti il y a déjà quelque temps mais j’ai vraiment hésité à faire la critique de peur de ne pas être objective mais  je me lance !

Bon alors, déjà... qui est Cyril Mokaiesh ? Il faut bien commencer par le commencement, et Cyril, lui, n’en est pas à son commencement ! Pour les plus connaisseurs d’entre vous, Mokaiesh ne doit pas vous être inconnu… En effet, ce cher Cyril était le « leader » d’un groupe nommé Mokaiesh avant de voler de ses propres ailes. Leurs musiques étaient bien plus rock que ce que Cyril nous propose sur son album solo, ce qui a dû surprendre plus d'un fan. Mais bon, je suis devant mon écran aujourd’hui pour vous parler du présent, de l’album « Du rouge et des passions» alias l’album du bonheur (j’exagère ? pas sûr !).

Le titre de l’album annonce à lui seul la couleur de ce nouvel opus ; on se dit qu’on va surement avoir le droit à des chansons romantiques, à du Stendhal (« le rouge et le noir ») ou bien des chansons engagées (rapport à la couleur rouge)… Même si le titre de l’album est en fait tout simplement le titre d’une chanson de l’album (qui est d’ailleurs ma préférée), il résume tout à fait l’ensemble de l’album : une touche de romantisme, d’engagement, le tout agrémenté de sonorités qui sentent bon le printemps voire l’été (et ce n’est pas du luxe vu le froid hivernal qui nous a touché il n’y a pas si longtemps) et d’une reprise.
Bon allons voir plus en détail ce que Cyril offre à nos oreilles… L’album débute avec deux titres assez politisés : « Mon époque » et « Communiste » (premier titre sortie pour la promotion). On y retrouve un homme engagé qui ose dire ce qu’il pense de notre société tout en étant agréable pour nos oreilles ce qui n’est pas un exercice des plus simples. Mais bon, on se dit : « oui bon bah je sens que l’album va être que de chansons comme ces deux-ci… mouais… je vais vite m’en lasser, c’est sûr». Et bien NON ! Tout le reste de l’album n’est que poésie, romantisme mais sans tomber dans le côté fleurs bleues des « chanteurs à minettes » : ce sont des chansons encrées dans la réalité, parlant de choses vraies et vécues. Mes titres préférés restent donc « Du rouge et des passions » mais aussi « Des jours inouïs », « Folie quelque part », « Nos yeux », « Tes airs de rien », « Remettre un peu de bleu », « Des mots », « Le cris des essoufflés » et « Chère amie » (oui,bon pour être totalement honnête, « des mots» et  « Le cris des essoufflés » , ne sont pas vraiment dans mes préférés) Quoi ? Ce sont [presque] tous les titres de l’album ? Oui donc c’est officiel, j’aime l’album… 

Ah mais on m’a dit de faire une critique objective de cet album, dur dur quand même… Bon alors si il faut en choisir je choisirais les deux premières de la liste que je viens de donner… la première jouant avec habilité avec les émotions et la deuxième donnant obligatoirement et machinalement un énorme sourire. Et sinon, mention spéciale pour la chanson « Chère amie » qui n’est autre qu’une reprise de Marc Lavoine (dont il a fait quelques premières parties). Ce n’est donc pas sa chanson mais il a réussi à s’approprier les mots et les idées, quitte à en faire un peu trop (on sent que les larmes sont prêtes à couler).
Est-ce la peine de vous faire un bilan de ce que je pense de cet album ? Bon je vais quand même le faire avec quelques mots : bonheur, sourire, émotions, force.
Il est également important de souligner la très bonne réalisation de l’album et les arrangements qui donnent toutes leur dimension aux titres de l’album. Les mélodies sont tantôt douces, tantôt fortes et pleine de passion et s’accordent très bien avec les émotions que les chansons veulent faire passer. On se surprend à vouloir assister à un concert avec un orchestre symphonique derrière pour ressentir en live les émotions que nous procure cet album.
C’est un opus d’une grande qualité qu’il nous offre et je ne serais pas des plus étonnée de le voir perdurer dans l’environnement musical français voire étranger pendant quelques années. La preuve en est (une petite anecdote en prime) : lors d’une de ses premières scènes belges (au BSF), il avait apporté avec lui une quinzaine d’albums à vendre à la fin du concert… et il y a eu une vrai rupture des stocks laissant une bonne quinzaine de nouveaux fans sans album à ramener à la maison… et il en fut le premier surpris.
Conclusion : n’hésitez pas à vous procurez cet album !

Vous souhaitez en savoir plus sur Cyril Mokaiesh ?




-Céc-

0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites