News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
mardi 27 mars 2012

postheadericon Spectaculaire Carmen Maria Vega aux Arcs - Quéven, le 24 mars 2012

Carmen Maria Vega, je ne connaissais que de nom. Enfin presque. Voyant qu’elle s’arrêtait pour une soirée non loin de chez moi, l’occasion était toute trouvée d’aller découvrir son univers déjanté sur scène.
La première partie était assurée par Felipecha, un duo composé de Charlotte et Philippe qui, pour la soirée, était passé en mode trio avec en plus un guitariste. Tous les trois joueront des morceaux de leur premier album, De fil en aiguille, sorti en 2008, ainsi que quelques titres de leur nouvel opus intitulé Les lignes de fuite, paru en mars 2011.
L’ensemble est harmonieux, les voix sont claires et justes mais il me manque le petit quelque chose…Du coup je n’accroche pas vraiment, ça me paraît fade, un peu « cucul-la-praline ». Le public breton n’est manifestement pas de mon avis – et tant mieux ! -, ils seront chaleureusement applaudis par des spectateurs manifestement conquis, en témoigne la ruée vers le merchandising à la fin du concert.
[Site officiel de Felipecha
Myspace ici ]
20 minutes, un changement de plateau et quelques spectateurs supplémentaires plus tard, la déjantée Carmen Maria Vega et ses musiciens apparaissent dans le noir. 4 musiciens donc, dont un qui me tape dans l’œil : il s’agit de Sébastien Collinet, déjà vu à moultes reprises sur la tournée Courchevel de Florent Marchet, où il était guitariste et claviériste attitré.
Le concert commence par Hiérarchie, issu du premier album éponyme de la dame. Ça donne le ton de la soirée, ça promet d’envoyer du pâté et ce fut clairement le cas. Les titres s’enchainent, mêlant chansons du premier album et morceaux du nouvel album sorti le 23 mars 2012, Du chaos naissent les étoiles, titre d’album que je trouve de toute beauté, soit dit en passant.
Entre les chansons, on a le droit à quelques petites blagounettes bien pensées, bien placées. Elle a une sacrée présence sur scène, on sent une belle complicité avec les musiciens. Et puis subitement, après des applaudissements bien fournis et des tapages des pieds en guise de demande de rappel, Carmen Maria Vega réapparaît sur scène, en soutif. C'est la fête du slip à Quéven !
Le concert se termine par Papa, chanson hyper douce et très émouvante, qui clôture sublimement la soirée.
Un conseil : si Carmen Maria Vega fait un tour ou un détour par chez vous, n'hésitez pas et foncez la voir ! Le show le vaut largement (le détour) !
Le nouveau clip On s'en fout. A voir absolument !

Site officiel : http://www.carmenmariavega.com/
Camen Maria Vega en live, les dates ici

*MaxiCastor*

0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites