News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
mercredi 18 juillet 2012

postheadericon Oldelaf, de la terre et du son à Monts (Festival Terres du Son)

S’il est un artiste dont j’attendais impatiemment le passage sur scène, c’est bien Oldelaf. Son arrivée sur scène aura chassé les nuages de la plaine au festival Terres du Son, près de Tours, ce 14 juillet. L’entrée sur scène est progressive : d’abord les musiciens puis Oldelaf lui-même, sous l’acclamation de la foule, ravie du concert qui arrive et des trombes d’eau qui s’arrêtent (enfin) ! 


Le set débute avec la chanson "Le monde est beau", issue de son premier album solo du même nom. La foule semble d’ores et déjà conquise . 
S’en suit une présentation des musiciens, dont les deux pseudos frères, Alain et Charles Berthier (respectivement Alexandre Zapata et Julien Breton dans la « vraie vie »). Il présente également Fabrice Lemoine dans le rôle d’Amaury à la batterie, qui aurait participé (imaginairement) à divers tubes de Michel Sardou, ainsi que Victor Paillet , qui, durant tout le concert, témoigne des marques d’affection –plus ou moins sincères- à Oldelaf. 4 beaux personnages en somme. 


Oldelaf ironise également sur la région tourangelle ainsi que sur le temps exécrable qui régnait avant qu’il ne monte sur scène. Toute guitare électrique dehors, le concert se poursuit après les présentations d’usage avec Le Crépi, issue de l’avant dernier album d’Oldelaf et Monsieur D, Dernière chance d’être disque d’or, paru en 2009. Instant magique que celui où Alain craque littéralement  et entame un solo endiablé sur la chanson Mon Mec à moi, de Patricia Kaas, avant de se faire gentiment houspiller par Oldelaf. 


1ère chanson animalière ensuite avec Raoul mon pitbull, qui provient, quant à elle, du premier album d’Oldelaf et Monsieur D, Chansons Cons, sorti en 2003. 
Petit retour en arrière…Oldelaf et le premier Monsieur D, Frédéric Draps, réalisent un spectacle mêlant théâtre et musique. Ils se produiront à plusieurs reprises sur la péniche El Alamein ainsi qu’à l’Européen, salles mythiques de la scène parisienne. 
Le concert se poursuit avec Vendredi, suivie d’une chanson a capella " Comme on dit chez vous ", puis Barres Techno, elle aussi issue de l’album Dernière chance d’être disque d’or. Viennent ensuite Nous les Vedettes, Danse, Courseulles Sur Mer et la Tristitude, reprise en chœur par l’ensemble des festivaliers. 


Arrivée d'une chanson plus douce par la suite avec Les Mains Froides, puis retour au monde animalier grâce aux Hippopotames. La chanson J’ai chaud, issue du dernier album, est quant à elle instrumentalisée à l’aide d’un objet totalement improbable, à savoir une raquette de ping-pong qui servira à frapper une gouttière, apportant ainsi un son sourd à la mélodie. 


Le café, chanson réclamée à l’unisson par le public, est jouée en fin de set, morceau qu’il introduit d’ailleurs en expliquant que « c’est la dernière, mais il y a des rappels…à tout de suite pour les rappels donc ». Oldelaf et sa fine équipe de musiciens terminent le concert avec la célébrissime chanson Nathalie (mon amour des JMJ), qui finit d’enflammer le public. 
Petite boutade d’Oldelaf qui ironise en disant « on a du son, de la terre, ça c’est sûr » (rapport à l’environnement boueux), avant de terminer par un saut qui achèvera le praticable de batterie (dont il nous parlera par la suite dans une interview qu’il nous a accordée, que vous retrouverez prochainement sur le blog).



 Vous pouvez également retrouver la critique du dernier album d’Oldelaf ici.


*MaxiCastor*

2 commentaire(s):

Sébastien a dit…

Bonjour, merci pour cette chronique ! J'étais moi même au festival qui a eu lieu juste la veille de celui-ci, à Villefranche, et effectivement Oldelaf est un très bon artiste.

Par contre, si je peux me permettre, vous avez inversé Fabrice Lemoine, qui joue Amaury, et Victor Paille,t qui joue Jacques F. ;)

MaxiCastor a dit…

Merci beaucoup pour cette remarque, j'ai modifié ! ;)

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites