News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
jeudi 26 juillet 2012

postheadericon Quelques moments forts des francofolies de Spa 2012... (I)


Alors alors, voilà déjà plus d'une semaine que les Francofolies de Spa 2012 débutaient... 
C'est fou comme le temps file! Même si j'ai un peu de mal à mettre de l'ordre dans mes idées depuis mon retour à la réalité, je vais tenter de vous raconter, en quelques lignes, quelques-uns des moments forts de cette édition 2012. Il me serait impossible de vous raconter tout dans les moindres détails tant cette édition fut riche, et la liste des concerts que je vais évoquer ici même, ou plus tard, n'est en rien exhaustive évidemment.

Bon replantons à présent le décor...

Jeudi 19 juillet 2012, en fin d'après-midi, même si le soleil est au rendez-vous (ce qui ne sera pas toujours le cas durant le festival), on se retrouve à l'ombre sous le Dôme pour un des concerts attendus de la journée (en tout cas pour ma part), le concert de Benoît Dorémus. J'ai découvert cet artiste en première partie de Renan Luce, lors de la dernière tournée de celui-ci à Bruxelles, et tout de suite, le déclic s'est produit. J'ai donc, par la suite, creusé sa discographie et découvert un artiste talentueux qui a tout pour rivaliser avec les plus grands de la chanson française selon moi. J'ai eu l'occasion de le revoir sur scène en première partie d'Aldebert, lors de son spectacle "Enfantillages" à Paris, et lors de la tournée "Seuls à trois" à Bruxelles (oui j'aime voyager au gré des concerts au cas où vous ne le sauriez pas encore!;)). Là je me suis dit que ce concert serait une bonne occasion de le voir dans un set rien qu'à lui.
On arrive quelques minutes avant le début du concert et on se faufile facilement dans les premiers rangs. Je remarque que, même si le Dôme n'affiche pas complet, les fans de Benoît sont bel et bien présents au sein du public.
C'est en formule duo que Benoît arrive sur scène, accompagné de Cyril Montreau, tour à tour à la basse et à la guitare.
Durant le concert (qui ne durera qu'une petite heure à peine, festival oblige), on aura droit à des titres de son dernier album "2020", comme, entre autres, "Bilan de carbone" (qu'il introduira en évoquant sa venue à Spa en Thalys), "Paris", "Tu dors à contre-jour", "Chose rare", "Calumet" (durant laquelle un petit trou de mémoire sera tourné en touche d'humour), "De l'autre côté de l'ordi", "T'as la loose" (durant laquelle les fans s'en donneront à coeur joie); mais aussi à des titres plus anciens comme "Rien à te mettre", , ou encore "Je m'en rappelle pas", pour ne citer que ceux-là. La pluie, ou plutôt la drache, s'invitera durant le concert (ah ben oui, ça faisait tellement longtemps! On est en Belgique, ne l'oublions pas!) et on verra alors de nouvelles têtes se joindre au public déjà présent à l'abri sous le dôme.
Benoît profite aussi de ce concert pour nous présenter quelques nouvelles chansons prometteuses, dont "Marque ton stop que j't'embrasse" et une autre (ou peut-être même deux) dont le titre m'a échappé (ma mémoire et le manque de sommeil me jouent beaucoup de tours dernièrement).

Au fil du concert, on sent un Benoît à l'aise et un public de plus en plus conquis, à tel point qu'un rappel sera réclamé, malgré le fait que le concert de Balimurphy ait commencé sur la scène d'à côté. Même pas peur de la grosse bête en face, Benoît et Cyril reviendront sur scène pour interpréter alors une chanson que les fans connaissent sur le bout des doigts, "J'écris faux, je chante de la main gauche". Et c'est sur cette touche que le concert touchera déjà à sa fin.



Alors, Benoît, sache que c'est quand tu veux pour un nouveau concert dans le plat pays!

MusicAndMe

0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites