News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
lundi 27 août 2012

postheadericon Rock En Seine - Dimanche 26 août 2012


 Hier, dimanche 26 août, alors que je me promenais du côté du Domaine National de Saint-Cloud, j'ai vu qu'il y avait un petit évènement avec deux ou trois scènes, j'ai donc décidé d'aller y faire un tour. Devant l'entrée il y avait plein de jeunes, et moins jeunes, qui attendaient avec des T-shirts et des pulls Greenday... Pas besoin d'être un génie pour comprendre qui était la tête d'affiche ce jour-là! 
Mais passons, à 13h, ouverture des portes, devant ça se presse, ça se bouscule et ça court. C'est à celui qui traversera le plus rapidement le site pour se trouver une place à la barrière pour le concert de clôture qui aura lieu 8h30 plus tard. Moi je laisse passer tout ce petit monde, je ne voudrais pas les priver d'une bonne place devant et j'ai d'autres concerts à voir ce jour-là. 

Après un rapide tour du propriétaire pour prendre possession des lieux et savoir à peu près combien de kilomètres je vais avoir à faire dans la journée, je me dirige vers la scène Pression Live, où Friends est sur le point d'ouvrir le bal de ce dernier jour. 
Je ne suis pas convaincue par le groupe et me dirige vers la grande scène, où les fans de Greenday sont déjà bien présents, pour assister au concert de Bombay Bicycle Club. A 15h, le groupe entre en scène. Je serais incapable de vous dire le nom des morceaux joués, je n'en ai écouté qu'un ou deux avant d'y aller et je n'ai pas retenu les titres. Mais, ils ont l'air contents d'être là, sous le soleil parisien. Le chanteur nous dit que leurs deux derniers concerts étaient en Angleterre, donc forcément le temps n'était pas aussi clément. Dans le public il y a des fans qui sont ravis de les voir sur scène et les spectateurs qui ne les connaissent pas sont tout aussi contents. Ils quittent la scène après 35 minutes de concert, on en aurait bien voulu un peu plus. 


Après une pause entre deux concerts, direction le concert des Waterboys. Il y a des fans de la première heure et d'autres qui sont là pour les découvrir. Le groupe, mené par Mike Scott et Steve Whickham, alterne des morceaux anciens et d'autres plus récents. Sur scène, ils sont tous en forme et nous offrent un concert de qualité qui semble apprécié de tous. Parmi les titres joués, on retrouve "The Whole of the moon" que Mike Scott dédie à Neil Armstrong. Le set se termine sur le tube "Fisherman's blues", pour lequel ils sont rejoints sur scène par Cali. Ce qui peut sembler étrange quand on ne sait pas que Mike Scott a participé à l'avant dernier album du catalan, L'Espoir. 


Je me dirige ensuite vers le concert Avant-Seine All Stars. Pour les 10 ans de Rock En Seine, 10 groupes ayant participés aux Avant-Seines de Rock en Seine revisitent chacun un tube qui a marqué la décennie. Ainsi, Jil Is Lucky reprend "New-York I love You" de LCD Soundsystem, Fancy reprend "Dance" de Justice, Success nous offre une reprise de "No one knows" de Queens Of The Stone Age. Stuck In The Sound revisite "One Armed Scissor" d'At The Drive In, Hey Hey My My se charge de "Last Nite" des Strokes et Molecule reprend "Seven Nation Army" des White Stripes. Viennent ensuite Gush avec "That's not my name" des Ting Tings, Cheveu avec "One more time" de Daft Punk et Hushpuppies avec "L.E.S. artistes" de Santigold. Enfin, Birdy Hunt vient clore le concert avec une reprise d'"Hey Ya" d'Outkast., pour laquelle tout le monde remonte sur scène à la fin. Chaque groupe a réussi à reprendre leur titre de manière originale et à nous emmener dans leur univers le temps d'une chanson. Et le public était en rendez-vous pour assister à ce très bon moment. Les transitions entre chaque chanson étaient assurées par les Airnadettes qui, mené par le champion du monde de Air Guitare, Gunther Love, ont réussi à nous offrir aussi de très belles prestations. 

Jeux d'ombres et de lumières dans les arbres
Je termine ma première visite à Rock En Seine par le concert de Foster The People qui clôt les concerts de la scène cascade pour cette édition. Visiblement le groupe est aussi très attendu et il y a foule pour assister à leur prestation. Dans le fond de la scène, un immense drap avec des illustrations et le nom du groupe est tendu. Le décor sera complété pendant le concert par deux immenses personnages gonflés qui se tiennent de chaque côté de la scène. Le chanteur, bien que visiblement fatigué par les 20 derniers mois de tournée, se donne à fond et nous offre une superbe prestation. Le public est survolté et ne demande qu'à danser et sauter. L'énergie monte d'un cran durant les tubes "Call it what you want" et "Don't Stop (Color on the walls)"



Nous avons aussi le droit à un duo avec la chanteuse Kimbra, qui était aussi présente sur le festival, sur le titre "Warrior". Le groupe achève le concert avec leur tube "Pumped up kicks" pour le plus grand bonheur des festivaliers qui peuvent encore se déchaîner pour quelques instants, sous une pluie de confettis. 


Juste un petit mot sur les lieux du festival et les magnifiques jeux de lumières sur les monuments et les arbres à la nuit tombée. 


Ce fut une première pour moi cette journée de Rock En Seine et on peut dire que je ne suis pas déçue, j'ai passé un excellent moment et il se peut que je revienne faire les trois jours l'an prochain!

Lo'birds

0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites