News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
mardi 4 septembre 2012

postheadericon Coldplay ou comment mettre le feu au Stade De France



Normalement, le mois de septembre rime avec rentrée et mauvaise humeur mais en cette année 2012, le mois de septembre rime avec COLDPLAY ! Après avoir enflammé le Parc des princes en 2009 et Bercy en décembre dernier, les anglais ont donc squatté, avec 80 000 personnes, le Stade de France! Et ils ne sont pas venus les mains vides au grand plaisir des fans! En effet, nous avons eu droit à un vrai spectacle totalement grandiose... mais revenons sur le déroulement de cette soirée.

Les portes se sont donc ouvertes, avec un peu de retard à 18h30 laissant les fans, qui attendaient, pour certains, depuis la veille, courir pour être au plus prêts de Chris Martin et sa bande. Nous entrons à notre tour pour nous retrouver au milieu de l'avancée donc très bien placées. Une heure plus tard, la première partie débute avec un public encore un peu froid mais qui se réveillera au fur et à mesure. Cette première partie est assurée par Marina & the Diamonds comme ça a été le cas sur les autres dates de la tournée des stades européens. La chanteuse sait que conquérir un stade tel que celui-ci n'est pas une mince affaire pour une première partie, mais elle y va et se donne à fond avec des chansons assez osées comme Bubblegum Bitch et un look excentrique..Pour vous donner une idée de ce qu'est Marina Lambrini Diamandis, prenez Madonna, Katy Perry et Amy Whinouse, mélangez-les et vous aurez cette chanteuse certes totalement différente de Coldplay mais tout aussi douée !



Après le show de Marina, nous avons une attente d'environ 45 minutes, accompagnée d'une musique d'ascenseur pas du tout stressante... Durant cette attente, l'ambiance monte de plus en plus. Qui dit stade dit ola et le public du Stade de France assure de ce côté-là !

21h, les lumières s’éteignent et le show peut enfin commencer... En avant pour un retour vers le futur! Les 80 000 personnes, du premier au dernier rang sont dans l'euphorie totale ! Et le groupe débarque pour débuter la setlist avec "Hurts Like Heaven". Cette set list ne sera pas vraiment différente de celle de Bercy mais reste parfaite, un savant mélange d'anciens titres devenus cultes avec des titres un peu moins connus du nouvel album. Mais quels que soient les titres, le public chante toutes les paroles!

Tout au long du concert, la folie du groupe, mais aussi celle du public, ne descend pas. Dans le public on danse, on chante en choeur, on saute.... une vraie fête, une vraie communion. Et le groupe fait de même. Chris Martin, comme à son habitude, ne tient pas en place... Il danse, saute, court, s'allonge et lance même sa guitare.

De plus, comme le Stade est immense, ils ont également pensé à ceux qui étaient au fond et ont chanté deux titres sur une scène installée au niveau de la pelouse : "Us against the world" et "Speed of Sound".

Lorsque je vous dis que le groupe n'est pas venu les mains vides, je ne suis pas dans l'euphémisme.... A notre entrée dans le stade, nous avons eu le droit à deux bracelets chacun (appelés Xylobands) qui se sont illuminés tout au long du concert au rythme de la musique, ce qui a créé un "plus" magique lors du spectacle! Mais il n'y a pas que cela, nous avons eu aussi de nombreux feux d'artifices,des milliers de confettis (notamment sur "In My Place"),  des ballons énormes. Tout cela a rendu le show encore plus extraordinaire.


 



De plus, le concert a été filmé et un DVD (de tout ou partie) du concert devrait sortir vers la fin de l'année. Les anglais ont profité de l'occasion pour inviter (sans surprise) Rihanna afin d’interpréter "Princess of China" (deux fois, car problème technique lors de la première interprétation). Autre titre interprété deux fois : "Paradise" pour une captation pour une émission au bénéfice de l'association Stand up to Cancer. Et en bonus, nous avons eu une interprétation en piano-voix de "Umbrella" avec Rihanna.





Après 1h45 de concert rempli d'émotions... Le groupe repart sur les dernières notes de "Every Teardrop Is A Waterfall", les derniers feux d'artifices éclatent, les lumières du Stade se rallument et nous en sortons avec des étoiles plein les yeux et un sourire jusqu'aux oreilles

Vidéo résumant tout le concert:



Les gens sortent avec du Coldplay et des rêves plein la tête. On entend par ci par là les gens fredonner les titres et on devine que la seule envie de ces personnes est de refaire un nouveau concert de ce fabuleux groupe.


MERCI COLDPLAY !





Set List

Sur la grande scène:

Mylo Xyloto
Hurts Like Heaven
In my place
Major Minus
Lover in Japan
The Scientist
Yellow
Violet Hill
God Put a Smile Upon Your Face

Sur l'avancée:

Princess of China (x2)
Up In Flames

Sur la grande scène:

Don't Let it Break Your Heart
Viva la Vida
Charlie Brown
Paradise

Sur la scène du fond (premier rappel):

Us Against The World
Speed of Sound

Deuxième rappel:

Clocks
Fix You
Umbrella
Paradise 
Every Teardrop is a Waterfall






-Céc-

3 commentaire(s):

boubou a dit…

ça donne envie! Je vais sûrement acheter le dvd du coup!

MusicAndMe a dit…

Je te le conseille en tout cas! Et si un jour tu as l'occasion de les voir sur scène, même si tu n'es pas une grande fan, fonce, c'est magique! :)

Mathieu a dit…

c'était une super concert ! magique ! surtout sur in my place et every teardrop is a waterfall ! car j'y étais ... ;)

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites