News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
dimanche 14 octobre 2012

postheadericon Daguerre au Zèbre de Belleville - 08-10-12


Lundi 8 octobre, j'étais à la première des trois dates de Daguerre au Zèbre de Belleville pour la sortie de son nouvel album, Mandragore, dont nous vous avons parlé ICI.


Après avoir vu Gaël Faure en première partie de Nadéah une semaine plus tôt, je le retrouve en première partie ce soir-là. La salle n'est pas la même, le public est différent, mais surtout beaucoup moins nombreux. Le jeune chanteur nous offre une set list semblable à celle que nous avions eu à La Boule Noire, mais je ne peux malheureusement pas vous en donner les titres. Il essaie de réveiller le public avec quelques blagues et quelques anecdotes. Comme il le dit lui-même, le rôle de la première partie est de chauffer le public pour l'artiste de la soirée. Il essaie de nous faire chanter sur "Tu me suivras" et, même si l'effet n'est pas le même qu'à la Boule Noire qui était pleine, le public répond présent et pousse la chansonnette. Ses chansons sont tantôt rythmées, tantôt calmes et on ressent fortement l'influence d'artistes francophones comme Tété. D'ailleurs, la dernière chanson de son set, "On dirait l'Islande", a été écrite par Tété lui-même. Après 30 minutes, il s’éclipse pour laisser la place à Daguerre. Je suis contente d'avoir pu le voir une seconde fois et d'avoir pu écouter à nouveau quelques-uns de ses titres. 


Si vous voulez le découvrir sur scène, avant la sortie de son album qui est prévu pour début 2013, il sera en première partie de Nadeah du 15 au 18 octobre et les 27 et 28 novembre à la Boule Noire.



Après une courte pause, c'est au tour de Daguerre d'entrer en scène. Je serais bien incapable de vous donner tous les titres joués ce soir-là, mais je peux vous dire qu'il mélange les titres de ses différents albums pour notre plus grand plaisir. Comme au Sentiers des Halles, il est accompagné par Rémy Devert à la batterie, Bertille Fraisse au violon (entre autres) et l'inévitable Michel "Mimi" Moussel à la basse. 
Certes le public est restreint, ce qui confère une ambiance très intimiste, et nous sommes assis, ce qui est assez frustrant, mais le chanteur basque se donne à fond comme si la salle était pleine. Parmi les nouveaux titres interprétés, nous avons droit au premier single extrait de l'album "Nous Deux", "Au couteau" ou "Une journée à la mer". Il nous interprète également le très beau "Carmen", qui est un des bijoux de l'album. 
Les anciens titres joués ne sont pas non plus pour nous déplaire, avec les titres comme "Passager du vent", "Les sillons de nos rides" ou "Notre amour était presque parfait". En préambule de l'incontournable "De l'ivresse", nous avons droit à une introduction aux sonorités électroniques qui vont crescendo jusqu'au début du morceau.

Merci au chanteur et à ses musiciens pour cette excellente soirée, comme d'habitude, et si vous vous le (re)voir sur scène, n'hésitez pas, foncez!!! Il est en concert dans toute la France.

Merci à Daguerre et à Laurie de chez VS COM

Lo'birds

0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites