News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
mercredi 21 novembre 2012

postheadericon Nadéah


Quoi? Mais que vois-je? Je ne vous ai pas encore parlé de Nadéah, l'artiste australienne survoltée qui retourne toutes les salles de concert où elle passe? On vous en a déjà touché quelques mots sur ce blog quand même, quand elle avait fait la première partie d'AaRON à l'AB, ou lors d'une soirée aux Nuits du Botanique. Mais aujourd'hui, je viens vous parler un peu plus longuement de la demoiselle.

Née à Melbourne, elle quitte son Australie natale à 18 ans pour venir s'installer à Londres. Suite à la perte de son passeport alors qu'elle est en France, elle s'installe de notre côté de la manche et se produit dans la rue, où elle se fait remarquer par Arthur Manuteau avec qui elle formera le groupe The loveGods en Angleterre.
Après quelques problèmes avec l'immigration, elle revient en France où elle rejoint le collectif Nouvelle Vague avec qui elle tournera pendant 3 ans. Alors qu'elle tourne avec le collectif, elle finalise les chansons de ce qui sera, par la suite, son premier album solo, Venus Gets Even.

J'ai découvert Nadéah grâce à Charlie Winston qui lui avait offert une participation sur son premier album à travers un duo sur la chanson "Soundtrack to falling in love"". J'ai écouté quelques chansons et beaucoup aimé sans pour autant creuser davantage. Puis un jour, je l'ai vue sur scène! Et là tout a changé.


Il faut bien l'avouer, en règle générale, je ne suis pas une grande amatrice des voix féminines, mais là j'ai été happée par le personnage et la musique. Nadéah c'est une grande blonde aux mensurations de rêve et elle en joue. Elle s'habille court et décolleté (je pense que c'est bon là, j'ai déjà converti tous les mâles de l'assemblée) sexy, sans pour autant être vulgaire. On pourrait être jalouse, mais non! Ce qui fait très bien passer tout ça, c'est qu'elle a un très grand sens de l'auto-dérision. Quand elle fait un concert dans une salle bondée où il fait 40°C, elle rit quand son maquillage coule et dit aux personnes qui s'approchent "Pas trop près, je pue." Elle se moque d'elle-même, s'amuse de ce qui dérape et essaye de trouver le côté positif à toutes les situations (enfin c'est l'impression que j'ai).

Sur scène, elle nous présente les chansons de son album Venus Gets Even, ainsi que des inédites ou des titres présents sur son EP Wathever Lovers say, sorti le 22 octobre dernier. Chaque chanson nous raconte une histoire, une petite partie de sa vie. "Even quadraplegics gets the blues" nous parle d'un de ses amis qui a eu un accident et s'est retrouvé tétraplégique suite à cela. "An asylum on New-Years Eve" évoque une de ses amies qui 'est retrouvée internée une nuit du premier de l'an. 


Sur son album (et ses EP), se côtoient des ballades douces, comme "Suddenly afternoon" ou "Tell me", et des titres plus rythmés avec des touches de country, "I burned a cowboy at the Melbourne airport", ou de rock, "Scary Carol", sur lequel on ressent l'envie de bouger! On retrouve aussi le single extrait du premier EP et de son album, "Odile", ou le single extrait de Wathever Lovers say, "Nobody But You".
Parmi les titres intrigants que l'australienne nous propose, on retrouve "Pinot noir and poetry for breakfast" ainsi qu'un titre en français, "L'exterminateur".

Nadéah sur scène c'est un spectacle. Elle ne chante pas ses chansons, elle les interprète. Elle passe de ses chansons survoltées sur lesquelles elle joue de la guitare, danse et bouge, à des chansons plus calmes et dépouillées qu'elle interprète en piano-voix et pendant lesquelles on ressent toute l'émotion qu'elle veut transmettre. Elle interagit avec son public, lui parle, répond aux spectateurs. Elle cherche à provoquer des réactions. Quand on va la voir sur scène, on en prend plein les yeux, on chante, on danse, on pleure et on rit. Une chose est sûre, on ne reste pas indifférent. Donc si vous avez l'occasion, n'hésitez pas à aller jeter une oreille, ou un oeil!

Je l'ai déjà vue à plusieurs reprises sur scène, notamment à La Cigale, au Café de la danse pour son concert avec Ben Mazué ou encore à la Boule Noire pour la première de Nadéah & Friends, concert durant lequel elle a fait participer des invités. Et vous pourrez encore me trouver à La Boule Noire pour la dernière date de Nadéah & Friends le 28 novembre prochain!  

Vous trouverez ses dates de concert ICI 
Nadéah chez Ephélide

Lo'birds

0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites