News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
dimanche 24 février 2013

postheadericon JULES et le vilain orchestra - Le sale gosse



Jules débarque avec un nouvel album pour lequel il est probable que pas mal d'oreilles tombent sous le charme, si ce n'est pas déjà fait.
Pour être honnête, je n'avais écouté que le single "Mal barré" et j'ai beaucoup aimé, mais lorsque j'ai reçu l'album il est resté muet trois jours à côté de la chaine Hi-Fi. Je passais devant, je regardais la pochette et, même si quelque chose m'attirait, je n'osais pas glisser le disque dans le lecteur. Un peu trop timide, peur peut-être de ne pas apprécier.
C'est tout et finalement sans intérêt.

Dès que je me suis lancé, la première chanson a provoqué chez moi ce que j'adore. Un électrochoc d'extase, une bouche qui s'ouvre et lâche le mot qu'il faut au bon moment : Whaou ! C'est ce qu'on appelle un coup de foudre n'est-ce pas ?

Toutes trompettes en avant avec un clavier entraînant, l'album s'ouvre avec "Nemours", une contre chanson d'amour qui semble être sortie des tripes, avec une énergie incroyable et un humour décapant. Il m'a juste fallu le deuxième morceau "Louanges" pour rentrer définitivement dans l'album. La même recette s'applique, c'est rock'n'roll, le verbe est relevé et les vers sont raffinés. Et puis, si vous appréciez, comme moi, les refrains repris en chœur, vous allez kiffer, c'est juste jubilatoire.

"Je me contente" fait comprendre entre les lignes qui est l'artiste... "Aimer ce que j'ai sans renifler chez le voisin, prendre le bon coté et voir le verre à moitié plein"... on le cerne un peu mais sans s'arrêter de gigoter pour autant. Par la suite, Jules enfile plusieurs costumes pour chanter les vies d'un homme comme lui, comme vous, comme moi, comme nous. Avec une assurance déroutante et une légèreté rassurante, tout y passe, les femmes, c'est "Mal barré" (le premier single de l'album), la politique "Par amour", la famille "Des réacs" ou "Le dimanche pascal", avec humour "Jean-Jacques", ou en rendant un hommage à l'une de ses influences en reprenant "Mon copain Bismarck" de Nino Ferrer.

A être totalement absorbé, on ne se rend pas compte que l'album tire à sa fin avec "Maintenant que je suis seul", une ballade tendre qui commence tout doucement pour finir dans un splendide solo de trompettes, et quand la dernière note disparaît, on ne peut qu'applaudir pour le morceau et l'ensemble de l'album parfaitement réussi.

Après "Les Années douces" et "L'homme le plus fort du monde", ce troisième opus aura -je lui souhaite, bien que je n'en doute pas- un beau succès. Une voix de velours, des chansons aux ingrédients savoureux : une écriture de sale gosse talentueux, des rythmes enflammés, des refrains chantants, la recette parfaite pour faire éloge à la chanson française et qui confirme que Jules n'a pas besoin de jouer des coudes, il a une belle place dans le paysage musical. Bref sinon est-ce qu'il est sympa Jean-Jacques ?

Pablito



01 - Nemours
02 - Louanges
03 - Je me contente
04 - Mal barré
05 - Jean-Jacques
06 - La prudence
07 - Des réacs
08 - Le dimanche pascal
09 - Vilain
10 - Un cri
11 - Mon copain Brismarck
12 - Par amour
13 - La bonne nouvelle
14 - Maintenant que je suis seul

Sortie de l'album le 04 mars 2013

4 commentaire(s):

Sefisso a dit…

Que du bonheur!
Allez le voir en concert le 19 mars au divan du monde!

antoine a dit…

Vivement demain que je puisse l'acheter ! et vivement le 19 Mars pour aller Voir le concert du Divan Du Monde

Juline a dit…

Nous aussi on veut l'écouter!!!
Un vrai showman découvert sur scène... des albums étonnants!

Anonyme a dit…

à découvrir tout simplement ...le voir c'est l'adopter ..on a une seule envie après c'est de retourner les voir sur scène ! vivement LA PROCHAINE DATE PARISIENNE DU 16 NOVEMBRE 2013 au
CAFE DE LA DANSE ! ca va être top

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites