News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
mardi 30 avril 2013

postheadericon HUGH LAURIE - Didn't it rain



Quiconque a suivi la carrière d'Hugh Laurie en tant que comédien dans la série Docteur House sait qu'il a un amour profond pour la musique. Et, si vous avez été attentif, vous aurez remarqué qu'il est également un musicien accompli ... en particulier au piano. En 2011 il nous le prouve avec l'excellent Let Them Talk, qui me concernant, est une vraie référence musicale de ces deux dernières années qui viennent de s'écouler.
Alors ok on pourrait dire tout ce qu'on voudra... Ce n'est qu'un interprète, les américains trouvent son accent horrible, certains ont du mal à décrocher leur vie de la télévision... blabla... Mais après tout, la seule vérité c'est que c'est un passionné qui a les moyens de réaliser ses rêves. Justement j'ai bien aimé ce qu'il avait dit à ce sujet : « Tout ce que je pourrai écrire n'arrivera pas à la cheville d'un Lead Belly ou d'un Dr John. Si les gens peuvent redécouvrir ces génies grâce à moi, je serai content » (Le Parisien). 

Aujourd'hui bien assis dans mon fauteuil, le casque sur les oreilles, me voilà propulsé dans les racines de l'histoire musicale américaine, tantôt en Louisiane tantôt dans les entrailles d'un bistrot jazz de la Nouvelle-Orléans. Un voyage au temps de WC Handy à Jelly Roll Morton sur un vol entre jazz et blues avec un soupçon de soul.

L'album commence de la meilleure des manières avec les deux premiers titres St Louis Blues et Junkers blues avant la première belle surprise : la présence de la guatémaltèque Gaby Moreno qui apporte une touche hispano frétillante sur le magnifique titre Kiss of fire. La particularité de ce deuxième album vient avec la présence de plus d'invités que sur le premier opus, Laurie s'éloigne un peu plus du micro et se transforme en véritable chef d'orchestre. Jean McClain chante davantage pour notre plus grand plaisir notamment sur Send me to the electric chair et I Hate a Man Like You et Grammy Taj Mahal contribue également avec sa puissante voix sur Vicksburg Blues. L'influent Dr John est toujours présent avec la reprise de Wild Honey. Enfin peut-on résister à l'envie de danser ou de claquer des doigts sur Din't it rain ? Après avoir adoré l'album Let Them Talk je m'entendais à la même chose pour ce deuxième album, et bien non pas tout à fait. Ces titres sont les preuves que le jazz n'a pas de frontière.

Mais qu'on se rassure (pour ceux qui ont craqué sur Let Them Talk), Laurie prend toujours le même plaisir à pousser la chansonnette et de bien belles façons. Genre celles qui nous permet de nous enfoncer dans le fauteuil, de fermer doucement les yeux et de balancer légèrement la tête avec un petit sourire en coin de lèvres qu'on ne peut retenir. Je pense à Evenin' mais surtout à Careless Love où rien que le titre évoque quelque chose de sensuellement beau. Pareil pour One for my baby et Changes qui se termine dans un intense final à l'allure de grande fête sur les bords du Mississippi. Je vous l'ai dit, c'est un voyage et c'est un régal !

L'édition limitée de l'album offre deux titres connus du grand public. D'abord le grand classique Unchain My Heart de Bobby Sharp et Yeh Yeh enregistré en live. Pour le premier morceau, l'écoute est très agréable comme l'était la reprise par Ray Charles, et pour le deuxième il y a surtout une envie qui se détache de tout, celle de voir l'acteur qui brille désormais en tant que chanteur sur scène. L'opération séduction a tapé dans le vif.


Avant qu'il ne débarque, je me souviens que je me baladais avec ma liste dans les allées des brocantes et des disquaires à la recherche d'albums de John Coltrane, Nina Simone, Luther Allison, John Hammond, Robert Johnson, John Lee Hooker, B.B King, Chuk Berry... et voilà que deux opus plus tard, grâce à Laurie ma liste s'est aujourd'hui agrandie. C'est parfois dangereux d'être trop éclectique, mais c'est tellement bon de ne cesser de découvrir et nous pouvons que remercier Hugh Laurie de nous donner ce moyen, et en plus il le fait avec perfection.

Pablito

0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites