News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
vendredi 24 février 2012

postheadericon ZEDRUS - Dans la différence générale

Zedrus fait partie de ces chanteurs qui chantent si bien que la vie n'est pas forcément un long fleuve tranquille. Certains s'y sont cassés les dents et excellent royalement dans l'excrément sonore, d'autres en sont devenus de véritables poètes, comme c'est le cas du révoltant suisse. Friable comme de la soie, dur comme un roc, Zedrus, en bon capitaine courageux, n'emprunte pas les voies navigables d'un long fleuve tranquille, ses mots sont solides et son pop/rock pernicieux nous tient en équilibre sur sa barque "Dans la différence générale".

Bien décidé à affronter les tumultes de la vie, l'auteur n'a de cesse vouloir mettre le doigt là où on n'aime pas forcément mettre le notre. Ne pas fuir, rester lucide, et combattre avec l'écriture comme principale arme, une recette pourtant à portée de main, mais à double tranchant si l'on n'a pas de talent. La sortie de l'album "Dans la différence générale", porté par le premier morceau "Cochon", va nous prouver que Zedrus maîtrise la poésie avec autant de simplicité que d'efficacité. Ça démarre très fort, l'intro musicale de "Cochon" me fait penser à un blues à la Lee Hooker et porté par des paroles pertinentes, je rentre rapidement dans l'album. Sa voix écorchée mais douce me rassure et je fredonne déjà le refrain comme si je le connaissais depuis des lustres :
"Et ben cochon ! | C'est pas le produit qu'on m'avait vendu ! | Pour affronter la société | Mieux vaut être con | Con sans sommations | Con sans sommations !!"
.

Voilà d'entrée de jeu, Zedrus me surprend. Quand je découvre un artiste, le premier morceau est souvent celui qui donnera la température de l'album. Sur ce coup, l'artiste a marqué un point et j'ai envie de prolonger l'aventure, curieux et excité à la fois. Les morceaux suivant ne feront pas descendre la température. Les guitares prennent une grande place et se marient superbement avec les paroles. Stridentes, désabusées mais pourtant mélodieuses, elles nous rappellent fortement que c'est bien plus qu'un moyen de transmettre une ambiance.

1 - Cochon

2 - Petit mortel


3 - Si j'allais mieux
4 - On allait si bien ensemble
5 - Je fais le trottoir
6 - La vie c'est du vent
7 - Je rêve d'être méchant
8 - La magicienne
9 - Il manque toujours...
10 - Sans l'amour d'un père
11 - Pourrir de son vivant
12 - Elle n'existent pas
13 - Privé de décès
14 - Tout va mal
15 - L'envers du désastre

"Zedrus sur scène c'est un peu comme arracher un sparadrap très lentement, on sait que ça va faire mal avant de nous faire du bien..."

Pas forcément des titres très joyeux pourrait-on penser après lecture des chansons proposées, mais la vie n'est pas aussi brutale qu'elle y paraît chez l'artiste. Ses textes ressemblent un peu à ces mauvaises herbes qui poussent sauvagement dans les caniveaux puis donnent finalement un peu de couleur dans la grisaille du bitume pour le bonheur de celui qui en aurait besoin. En suivant cette métaphore, toutes les chansons se ressemblent de manière générale. "Je fais le trottoir" par exemple, lorsque l'artiste pose les grandes lignes noires d'une vie, cela ne nous donne pas forcément envie de nous suicider. C'est un constat, il faut mettre les pieds dedans pour mieux rebondir, ou s'appuyer dessus pour se donner de la hauteur et respirer. Sur une batterie dansante et un piano envoûtant qui ferait sauter de joie n'importe quel Patrick Juvet en nous, "Il manque toujours..." montre une facette plus festive de Zedrus, Mais c'est avec "Sans l'amour d'un père" que l'ont peut voir l'étendue de sa poésie. Une sorte de tristesse tendre. Dans une autre veine, "Privé de décès" se veut peut-être mélancolique et angoissant, mais fait la part belle aux arrangements vocaux et musicaux. A l'image de l'album, "Tout va mal", malgré le ton lourd du thème comme une poutine à huit heures du matin, reflète une certaine légèreté, une homogénéité que Zedrus construit parfaitement tout le long de ce périple. C'est sûrement grâce à ça que l'album est une réussite. .

En somme, "Dans la différence générale" est séduisant, ZEDRUS réussit à me tenir éveillé face à sa vision de la vie qu'il chante pendant 50 minutes. Même si je n'ai pas écouté son premier opus "Mes amis sont des ports" et ne peux donc faire de comparaison sur l'évolution de son répertoire, j'ose penser que le résultat est à la hauteur du talent du bonhomme. En tout cas c'est un album à saluer et qui s'offre une belle place dans ma discographie. Entouré d'artistes aussi écorchés que talentueux, ZEDRUS n'aura pas à rougir d'être aussi bon. A déguster d'urgence !

Pablito

http://www.myspace.com/zedrus

0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites