News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
jeudi 8 août 2013

postheadericon Ronquières Festival


Qui l'eut cru ? Une telle affiche à seulement 10 minutes de chez moi ! Il faut dire que Ronquières, principalement connue pour son Beach Volley de village annuel, a mis les petits plats dans les grands ! Des têtes d'affiche comme Mika, Archive, Olivia Ruiz et Arno juste en dessous du plan incliné ... On me l'aurait dit que je ne l'aurais pas cru ! Mais trêve de bavardages ! Revenant de vacances mouvementées le samedi soir (le reste ne vous regarde pas, bande de curieux!!), me voilà déjà repartie, cernes sous les yeux pour la soirée mémorable du dimanche soir !


J'arrive sur le site avec une des navettes gratuites mises en service par la TEC. Très bonne initiative ! Ma place achetée, me voici sur le site ! J'assiste à la fin du concert de Tété que j'avais déjà eu l'occasion de voir aux Solidays. Le bonhomme, toujours de bonne humeur, semble avoir conquis le public ! Il est alors temps de se diriger vers la deuxième scène ... de l'autre côté du plan incliné ! En effet, la scène Babord et la scène Tribord s'opposent, chacune d'un côté du plan ! D'ailleurs, je pense que c'est à Babord qu'on a gueulé le plus fort (pour Suarez, à n'en pas douter) ! Mais il est temps d'aller applaudir Giedré ! Connaissant le personnage, je guettais un peu le public m'entourant ... Des enfants (glourps), des mamies (reglourps), quelques jeunes connaisseurs impatients et aussi, déjà, des médisants. Eh oui, Giedré ne fera jamais l'unanimité je pense ! Encore faut-il pouvoir lire entre les lignes du quatre-millième degré ! Mais non, Mamie, Giedré n'est pas pour la pédophilie, ni pour la pédokillie ! Tout ce qu'elle fait c'est souligner les travers de notre monde qui sont devenus à la limite du tabou ! Mais au fond, c'est de notre monde qu'il s'agit ... Après les classiques de la "jolie histoire", la chanson de contraception, "pisser debout" ou encore sa chanson engagée qui souligne que toutes les femmes sont des putes (bah oui, toutes nues sous nos vêtements, c'est trash quand même ! Allo, quatre-millième degré !), elle nous livre une chanson fédératrice, qui, comme Grégoire, rassemblerait tout le monde (enfin presque vu que les cul-de-jatte peuvent pas entrer dans la ronde avec Grégoire... C'est elle qui l'a dit, ne me fusillez pas !). Eh oui, nous faisons tous caca ... Sur ces belles paroles, changement de scène pour aller écouter notre chanteur BIO national qui commence à percer à l'étranger ! Il s'agit de se dépêcher à passer sous le plan incliné car le festival se veut très ponctuel ! A peine un concert fini, c'est l'autre qui commence ! Et quand des milliers de personnes se dépêchent d'aller au même endroit, ça peut faire des dégâts ! Saule commence donc son set pendant que certains ont la bonne idée d'aller chercher à manger ... D'ici 1h, il vous faudra au moins 1h d'attente avant d'être servi (2h si vous voulez manger cambodgien !). Mais on profite quand même de ses classiques comme Dusty Men qui cartonne en ce moment ! Pour les fans, il est possible de rencontrer l'artiste à la fin de son concert au stand mershandising, où il prendra le temps pour autographes, photos et discussions. 


Pendant ce temps-là, à Vera Cruz (ah non, pardon), c'est Eiffel qui se produit à Babord ! Le groupe de rock avait déchaîné les foules à l'Inc'Rock festival ... mais il faut dire qu'au Ronquières festival, le public n'est pas tout à fait le même. Habitués à un brin de folie, les Bordelais ont dû être un peu déçus par le manque de réaction du public. A tout moment le public peut aussi dire NON ! Eh bien, il s'est fait attendre, tandis que je m'égosillais... Pas cool.  Mais l'effet était plutôt général, public réservé dans l'ensemble ! Je me dis que l'ambiance sera plus au rendez-vous pour la belle Olivia Ruiz que je m'empresse d'aller applaudir ! Toujours aussi pétillante et dynamique, la jolie sudiste nous emmène dans son univers bien à elle ! Des classiques à ses nouvelles pépites, c'est un set sans embûche qu'elle nous livre, pour le plaisir de nos écoutilles ! Le public peine encore un peu... J'essaie, du haut de mon mètre septante-trois et à 1000km de la scène, de les emporter, de les encourager mais sans grand succès ! Lorsqu'Olivia annonce "J'traine des pieds" sensé entraîner un certain engouement, je crie un bon coup, pensant être suivie ... Mais non, je suis seule, encore ... Ce qu'elle remarque et ponctue d'un "Au moins, il y en a une à qui ça fait plaisir !". Eh oui Ronquières, je sais que tu as surkiffé ce festival ... mais tu l'as pas beaucoup démontré ... Quoique ... Il est temps de se diriger à Babord (again) pour applaudir Suarez ! Et là, surprise, c'est le feu dans le public ! Le public chante les paroles par coeur, danse, saute, montre ses petites mimines, crie ... Waouh, c'est lancé, c'est parti ! Le groupe belge a toujours autant la côte et chacune de ses chansons est un tube par chez nous ! Marc pourrait se contenter de jouer de la guitare en souriant, le public suit ! Très beau set, malgré quelques petits soucis de son en début de concert mais qui ne l'a en rien entaché ! On sent, deux-trois chansons avant la fin, une certaine tension dans le public ... Eh oui, c'est qu'il est tiraillé ! Mika va bientôt commencer à Tribord ... Alors que faire ? Partir avant la fin pour éviter le rush et être bien placé ou profiter de chaque minute de Suarez ? Nous décidons de partir pendant le rappel, comme de nombreux festivaliers ! 


C'est avec une douce chanson en français que Mika commence son set pour continuer avec une Grace Kelly dont certains couplets sont réaménagés en français ! Zut, me dis-je, comment vais-je pouvoir chanter avec mon splendide accent anglais ces paroles que je connais par coeur ? Me voilà vite rassurée quand il entonne Relax, Big Girls, Billy Brown et tant d'autres succès, tous des tubes ! Mika est de ces artistes qui aiment communiquer avec le public. Entre chaque chanson, une petite anecdote (eh oui les leçons de sifflage ça existe !), un petit mot ... d'un français limpide malgré quelques petites fautes de syntaxe (l'instit reprend le dessus) qui lui apportent un certain charme. Nous apprenons d'ailleurs qu'il va fêter prochainement ses 30 ans ! L'occasion pour le public d'égosiller un "Happy Birthday" mythique ! C'est pour ensuite "Celebrate" cela avec d'énormes ballons ! Parce que, oui, Mika ne fait pas les choses à moitié et nous en met plein la vue ! Et les oreilles ... quand il nous demande de fermer les yeux et de chanter avec lui "Underwater" en murmurant ... avant de le crier pour qu'on l'entende jusqu'à Bruxelles ! "Elle me dit" et "Love Today" continuent d'enchanter le public qui saute et danse ... L'heure du rappel a sonné et c'est sous une pluie de confettis que Lollipops permet au chanteur de tirer sa révérence ... 


Pari réussi pour Ronquières, c'est une très belle édition qui nous a été livrée, et à n'en pas douter que nous y reviendrons ! 

UkuTsuna


0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites