News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
mercredi 14 août 2013

postheadericon Soirée "A la française" et le come back intime des Innocents - BSF - Day 5


Après quelques mois d'absence sur le blog, je me décide enfin à reprendre la plume pour vous raconter cette belle soirée qui nous a été offerte hier soir au Brussels Summer Festival.

19h30, on prend place tranquillement au sein du Magic Mirrors. On arrive tôt, histoire d'être sûr d'avoir une place car, étant donné les expériences des années précédentes, on sait que, quand une tête d'affiche attendue se présente sur cette scène, il n'y a souvent malheureusement pas assez de places pour tous les spectateurs.

20h, c'est Emilie Gassin qui ouvre la soirée "A la française". Je ne connais pas du tout et pour être honnête, je ne connaîtrai quasiment rien des 3 artistes de cette soirée, je suis surtout là pour le fameux retour des Innocents.
La demoiselle arrive seule sur scène avec sa guitare et nous offre alors un set de 30 minutes qui réussira à me séduire totalement. J'apprécie son univers et sa simplicité, et je pense ne pas me tromper en disant qu'elle réussit également à séduire le reste de l'auditoire. Emilie semble avoir pas mal d'humour et une belle complicité s'installe rapidement entre elle et le public. Sa reprise de Gala "Freed From Desire" surprend lors des premiers accords mais la foule ne se fera pas longtemps attendre pour fredonner avec elle le refrain de ce tube des années 90.
C'est avec son single "A Little Bit of Love" qu'elle clôturera ce premier showcase de la soirée et après avoir écouté ces 5 titres (à peine), je ne peux que vous conseiller d'aller écouter ce qu'elle a à nous offrir, je pense que vous ne serez pas déçus!

20h45, c'est au tour d'Antoine Chance d'entrer en scène. A ce moment-là, le Magic Mirrors ne désemplit pas, bien au contraire et rapidement, les organisateurs se voient obliger de refuser l'entrée à de nombreux spectateurs. Mais, coup de théâtre! On apprend alors que les Innocents, conscients que de nombreux fans ont fait le déplacement juste pour eux, acceptent de faire deux concerts, l'un à la suite de l'autre, histoire que les personnes restant dehors puissent également avoir l'occasion de profiter de ce fameux comeback. Pour faire patienter le public à l'extérieur, on nous dit que des jetons-boissons vont être distribués. Belle initiative des organisateurs selon moi!
Mais revenons-en à Antoine. Alors lui, en fait, je le connais un tout petit peu. J'ai, en effet, déjà eu l'occasion de le voir sur scène avec son projet Coco Royal en première partie de Puggy il y a quelques temps déjà. J'avais apprécié l'univers simple, romantique et rêveur de l'artiste à ce moment-là. Et il s'avère que c'est encore le cas à l'heure actuelle! Un album est en cours de préparation et devrait prochainement voir le jour.



21h30, c'est au tour de Cléo de prendre le relais. Et là, dès les premières notes, je me rends compte que je ne vais pas du tout accrocher à son univers, emprunt de gospel, de jazz et de blues. Attention, je ne dis pas que ce n'est pas bien, loin de là, je dis juste que ce n'est pas un univers musical qui m'attire. Mais le public semble tout de même conquis après ses 30 minutes de prestation et c'est tant mieux, bien évidemment, pour l'artiste. (Je ne trouve pas de vidéos ou de site officiel pour cette artiste, je tiens à m'en excuser...)

22h, la salle est plus que comble et le public commence à s'impatienter... C'est à ce moment-là que débarquent sur scène les deux compères du groupe "Les Innocents", JP Nataf et Jean-Christophe Urbain, pour faire leurs balances. Ils en profitent pour plaisanter avec le public et plantent alors le décor de la soirée: décontraction, humour et bonne humeur sont au rendez-vous.
22h15, le concert débute et le duo nous invite, dès les premières notes, à un voyage dans le temps en nous offrant un de leurs nombreux succès, "Un monde parfait". S'ensuivront de nombreux autres titres à succès comme "Dentelle", "Fous à lier", ou "Raide, raide, raide", par exemple, mêlés à quelques nouveaux titres de leur album à venir. Tout comme la majorité des personnes présentes dans la salle, je me réjouis de réentendre des chansons qui ont bercé mon adolescence et qui, malheureusement bien souvent, étaient tombées dans le placard aux oubliettes pour ma part. Quant aux nouveaux titres, ils s'avèrent prometteurs et lorsque le duo entament ceux-ci, on pourrait presque entendre les mouches voler dans le Magic tant le public est suspendu à leurs lèvres. Vient déjà l'heure des derniers titres et quand les premières notes de "Colore" ou de "L'autre finistère" se font entendre, le public se joint au groupe pour chanter à plein poumons les paroles de ces titres devenus incontournables! Pour ma part, debout sur ma banquette (on fait ce qu'on peut quand on est petite!), je ne rate pas une miette de ces instants de bonheur musical!
Ils s'éclipsent alors mais pour mieux revenir et nous offrir encore deux autres titres: "Hairy Young", chanson faisant partie de la BO du film "Pop Redemption", et bien évidemment, l'incontournable et sublime "Un homme extraordinaire" qui sera repris par l'ensemble de la salle. C'est sur ces notes que se clôture le premier des deux sets que le groupe nous offre ce soir et c'est la tête remplie de souvenirs et de douce nostalgique que je quitte alors le Magic Mirrors.


MusicAndMe

0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites