News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
dimanche 11 mars 2012

postheadericon BENABAR à Rennes - 08 mars 2012

J'étais dans un état un peu sceptique lorsque j'ai pris ma place pour Bénabar. Je me suis dit que cela ne se refusait pas, mais en même temps ses deux, voire trois derniers albums, ne m'ont pas tant séduit que ça. Je suis de ceux qui adulent la période "Bénabar et associés". Par moments, je comprends la critique contre cette facilité qu'il a à détailler la vie quotidienne, les constructions de chansons qu'on peut trouver répétitives, mais si on réfléchit intelligemment, Bénabar fait du Bénabar, Bénabar reste donc Bénabar, et c'est pour ça qu'on l'aime, Bénabar est un chanteur-comédien. Il y a de la comédie dans ses textes. On ne peut donc que passer une belle soirée. Advienne que pourra, Inch' Allah Youpi !

La première partie est assurée par Archimède.
Comme beaucoup de monde j'ai regardé par hasard le clip "vieille canaille" qui tournait pas mal sur les réseaux sociaux, je l'ai trouvé amusant, très bien fait, mais sans plus. Je les ai vus la première fois sur scène pour la première partie d'Hubert-Félix Thiefaine, dernière tournée en date, j'ai été agréablement surpris. Et ce soir je suis définitivement séduit et conquis. Ils sont bien sympathiques, et dernière une belle plume, ils dégagent une énergie envoutante. Une première partie de qualité c'est toujours agréable, surtout quand le groupe met l'ambiance. Archimède joue ses morceaux en version acoustique, "vieille canaille", "le bonheur", "les p'tites mains", "les premiers lundis de septembre", et nous avons même droit à une reprise de Téléphone avec "hygiaphone". Ambiance garantie !

21h00.
Les lumières s'éteignent, les musiciens font leur entrée sur scène.
Moi qui m'attendais à le voir arriver dans son beau costume "traditionnel", c'est dans une tenue très surprenante (mais pas des moins incorrectes) que Bénabar fait son entrée avec "Quelle histoire". Passé ce morceau pour faire les présentations, vient "Infréquentable" qui commence doucement jusqu'à ce que le rideau tombe au rythme de la chanson qui s'accélère. J'en perds la mâchoire et mes yeux vont éclater. Bluffant ! Bénabar a ressorti le grand jeu. Des lumières, des couleurs, de la vitamine dans l'air. Je suis époustouflé.

L'auteur-compositeur-interprète, manipule un savant mélange d'humour, d'auto-dérision, de textes faisant référence à la vie quotidienne et d'énergie musicale engendrée par huit musiciens et deux superbes choristes…
Près de deux heures de concert pour parcourir un répertoire riche en succès et des chansons quasiment relookées. Y a de la pêche avec "Dis-lui oui", "La berceuse", "L'adolescente", "le diner", "y a une fille qu'habite chez moi", "A la campagne", "Pas du tout", "A notre santé", "Quatre murs et un toit", "l'effet papillon".
De l'émotion avec un super duo voix/accordéon sur "115" (jeu de lumières pourries par les flashs des appareils-photos, merci les gens) ou encore l'incontournable "Je suis de celles". Les chansons phares de son dernier album (Les bénéfices du doute) sont présentes avec "Les râteaux", "L'agneau", "Politiquement correct". Pour le reste je ne l'ai pas assez écouté pour me souvenir des morceaux présents. Et la surprise avec "Love me tender" qui vient rappeler que les choristes sont exceptionnelles.
L'applaudimètre chauffe pour le premier rappel, et le titre "Les épices du Souk du Caire" donne matière à un final grandiose en fanfare à l'image du concert qui vient se dérouler ! L'ambiance de la salle titille son apogée, lorsque le groupe finit le concert par "L'itinéraire" à cappella et à onze voix ! Chapeau ! Magalie va s'en souvenir de son anniversaire !

Alors au diable les impressions de déjà-vu, au diable le probable manque d'inspiration sur son dernier album, ce bout-en-train intenable nous a offert un vrai show à l'américaine avec toute la générosité qu'on lui connaît, c'est comme ça qu'on l'aime et ça valait bien le coup, quel spectacle !!!

Pablito


A lire également sur Bruno&Co :
Critique de l'album "Trafalgar" d'Archimède
Critique de l'album "Les bénéfices du doute" de Bénabar

En savoir plus :
benabar.com
Le site d'Archimède

Le liberté à Rennes

0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites