News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
lundi 7 février 2011

postheadericon [PIAS] Nites - The Chase - Eté 67 - Joseph d'Anvers à la Flèche d'Or


Une soirée avec 3 têtes d'affiche alléchantes, que demander de plus? Direction la capitale française pour profiter d'une telle occasion!

Premier groupe de la soirée: The Chase. Contrairement à ce qu'il a pu être dit dans une certaine presse, ce groupe nous vient de Montpellier et non d'Angleterre, bien qu'ils chantent dans la langue de Shakespaere. Je ne les connais pas du tout avant cette découverte scénique et ne sais même pas dans quel style musical ils pourraient se classer. Mais je vais rapidement m'en faire une idée, malheureusement, plutôt décevante... Une voix féminine qui n'arrive absolument pas à se placer au-dessus des instruments avec un manque de prestance sur scène, une musique un peu trop répétitive à mon goût, un problème au niveau des balances... Je peux paraître dure mais c'est ce que je retiens de leur prestation. Rien qui ne vaille la peine d'être défendu selon moi...


Justifier
Vient ensuite un autre groupe, belge celui-ci: Eté 67. Difficile pour moi d'être objective puisqu'il s'agit d'un de mes groupes belges "coup de coeur". Mais soit, je vais tenter de vous les présenter.

Quand les membres d'Eté 67 s'installent sur scène, le moindre espace libre y est occupé: guitares, banjo, ukulélé, batterie, basse, claviers, percussions, grosse caisse, flûte, enclume, micros,... La scène est plutôt petite mais tout y est, tout y tient, il ne manque rien. Le groupe est là pour présenter son second album "Passer la frontière" au public français dont la sortie est d'ailleurs prévue pour le 14 février prochain en France (il est déjà sorti depuis quelques mois en Belgique). Dès les premières notes, le ton est donné et l'ambiance dans la salle monte d'un cran. Le public se réveille! D'une reprise sacrément bien ficellée de "On nous cache tout, on nous dit rien" de Dutronc à une autre reprise jazzy-bluesy de "Soul of a Man" de Blind Willy Johnson en passant par leurs propres titres "Passer la frontière"(titre éponyme du second album), plus calme et posé, ou encore "Drogue Douce" aux consonances rock & roll, les membres d'Eté 67 révèlent le meilleur de leur talent sur scène. Mais là où le groupe réussit à impressionner vraiment le public, c'est durant leur titre "Crime passionnel" où entrent en action musicale les enclumes et les chaînes, à la plus grande surprise du public au sein duquel on peut entendre des exclamations du style "Wow, impressionnant, génial!" (ce qui résume également mon ressenti).
A ma grande surprise, le groupe n'interpréte pas le titre "Dans ma prison" qui est pourtant le premier single qui est sorti sur les ondes radiophoniques belges. Leur prestation se termine sur le magnifique titre "Une vie sans rêves" durant lequel on peut voir certaines personnes du public complètement subjuguées par la prestation du groupe.
Le pari est tenu et gagné, Eté 67 a, une fois de plus, conquis le public!




Troisième et dernier artiste de la soirée: Joseph d'Anvers. L'artiste est également là pour présenter son nouvel album dont la sortie est prévue pour la fin du mois de mars prochain. Il fait d'ailleurs le choix de ne chanter que des titres de cet album à venir, ce qui peut être surprenant quand on s'attend à pouvoir fredonner les chansons déjà connues. Mais qu'à cela ne tienne, on profite et on écoute avec d'autant plus d'attention ces nouvelles pépites que Joseph nous a concoctées depuis quelques mois. Je ne saurais vous dire la set-list complète et dans l'ordre mais j'ai tout de même retenu que Joseph a choisi de débuter son concert avec un des titres disponibles sur son myspace "Ma peau va te plaire". Qu'ajouter de plus? On retrouve la plume poétique et sombre de Joseph à travers des titres parfois très rock, d'autres fois plutôt pop et on se laisse facilement embarquer dans son univers souvent mélancolique. Et on le sent heureux de nous faire partager son nouveau bijou. On aura tout de même droit à un titre connu "Kids" à côté duquel il aurait été malheureux de passer.
Seul petit bémol: le public parfois très (trop?) bavard sur les titres plus calmes... Dommage que tout le monde ne sache pas apprécier le talent de l'artiste comme il se doit...



MusicAndMe

3 commentaire(s):

Aurélie a dit…

Bonjour,

Je travaille pour l’agence de promotion musicale Ephélide (Eurockéenes, Rock en Seine, Les Femmes s’en mêlent, et plus récemment Eté 67)

Pourriez-vous me transmettre vos coordonnées (adresse mail et postale) afin que je puisse vous faire parvenir nos actualités (CD, concerts, festivals…) ?

Je vous invite à consulter notre site web : http://www.ephelide.net/

Cordialement.

Aurélie.
promoweb@ephelide.net
01 75 00 05 10
http://www.ephelide.net/

Pablito a dit…

Merci pour ce petit CR ! vu l'affiche ça devait être une superbe soirée !!

MusicAndMe a dit…

@Aurélie: Je viens de vous envoyer un mail avec les informations demandées. :-)

@Pablito: Ah mais de rien avec grand plaisir! Et oui c'était vraiment une très chouette soirée!:-)

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites