News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
dimanche 22 mai 2011

postheadericon Moriarty aux Nuit du Botanique - 17 mai 2011


Me revoilà parti à nouveau pour une fameuse soirée avec, entre autre, des découvertes et une confirmation, tout cela dans le cadre des nuits du Botanique ! Durant l'après-midi, mon amie me fait la surprise en m'invitant à un concert intimiste, un "show-case", de Moriarty au Cook&Book, situé près de shopping de Woluwé à Bruxelles, un restaurant dans lequel on peut acheter des livres et des BD. Je dois avouer également être un grand fan de la musique du groupe Moriarty! Le groupe se baptise Moriarty, en référence à Dean Moriarty, le héros de "Sur la route de Kerouac".

Il n'empêche que faire un petit concert dans une libraire est assez peu courant et une preuve d'une démarche en dehors du circuit musical traditionnel, ligne fidèle des membres du groupe depuis le début... Les nouvelles chansons ont d'abord été créées et rodées sur scène pour ensuite être enregistrées.

C'est donc vers 17h que débute, dans une salle du restaurant, type art-déco, un concert accoustique, sans micro. Le groupe enchaîne les morceaux du dernier album "Where is the light", "Isabella", "Beasty Jane" ou "Decaf", et même un morceau inédit "Back in Town" qui se trouve sur la face B du 33 tour single d'Isabella. Le groupe termine par un morceau très connu du premier album "Lilly". Rosemary, chanteuse du groupe, possède une voix qui, personnellement, me donne des frissons, elle a une maîtrise telle que cela paraît même facile. Mais c'est tout le contraire...
La mise en scène est simple, le groupe possédant son propre univers. Ils se permettent même une version alternative de "Where is the light" avec le piano du Cook&Book. Le groupe quitte la librairie vers 18h en souhaitant voir un maximum de personne le soir à 20h au Cirque Royal.

C'est donc avec des images et des chansons plein la tête que je me rends, avec des amis, au concert du soir, avec comme tout bon festival, une programmation riche et variée : tout d'abord La Fiancée, suivi de Jacques Duvall et, pour finir, Moriarty.

La Fiancée, Claire Cosnefroy de son vrai nom, nous propose une prestation pop, voire un peu folk. Elle est pétillante et drôle! Je dois l'avouer, je n'ai vu que les 4 derniers morceaux mais je suis convaincu par son univers un peu "fleur bleue"

Ensuite vient donc l'expert en désespoir, comme il s'est présenté lui-même : Jacques Duvall, accompagné de son groupe dont, notamment, Miam Monster Miam aux percussions et à la réalisation du concert et de l'album. C'est un univers très noir, dans les costumes et dans les textes, teinté sans surprise de morosité, présenté comme caustique, ce que je n'ai, personnellement, pas réussi à percevoir. Expliquer qu'on va faire une chanson pour les enfants et dire que la vie est triste me laisse assez perplexe... La seule chose "joyeuse" du concert est sa version alternative de la chanson "Banana Split" qu'il avait écrite pour Lio à l'époque.

Et voilà le concert que j'attendais débute vers 22h. Le groupe Moriarty est en forme, en très grande forme même. Une mise en scène dépouillée, faite de vieilles valises et autre bric-à-brac, comme si le groupe venait nous ouvrir son univers, ses différentes facettes, le tout dans un environnement intimiste malgré la taille immense du Cirque Royal. Un des guitaristes plaisante même en faisant une chanson sur l'espoir (cf l'expert en désespoir Jacques Duvall).

Personnellement je me serais cru dans un saloon américain des années 30. Le groupe a réussi à me faire rêver, à me faire oublier tout ce que j'avais déjà vu durant l'après-midi. Les deux concerts sont complétement différents, l'un acoustique et l'autre plus électrique, avec comme point commun, une proximité avec le public. J'ai vu deux concerts opposés sur bien des points mais semblables malgré tout, notamment au niveau de l'univers, mais aussi l'innovation et de l'improvisation. Le groupe alterne les chansons des deux albums. La musique de Moriarty est un OVNI dans la musique actuelle, inclassable selon moi, novatrice tout en retournant aux sources de la musique. Le groupe termine sur une ovation générale d'un cirque royal conquis.

Mer'Simon


0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Les archives du blog

Visites