News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
samedi 4 juin 2011

postheadericon Ours à la Rotonde



Pas facile de remplir une salle, même petite, lorsque Moby joue le même soir dans une salle juste à côté. Néanmoins, nous étions plusieurs en ce vendredi soir particulier à avoir choisi de venir voir Ours. Celui-ci était déjà venu dans cette même salle deux ans auparavant et avait déjà conquis le public. Pour ceux qui ne le sauraient pas, Ours ou Charles Souchon est le fils d'Alain et le petit frère de Pierre. La musique, c'est de famille ! C'est un univers bien à lui qu'il nous propose , riche de jeux de mots et de poésie. Ce concert était l'occasion de présenter son deuxième album : El (dont MusicAndMe a fait la critique ici). En voici le récit ...


A 20h précises est entrée la première partie du concert. Il s'agissait de Samir Barris, un artiste bruxellois dont je n'avais jamais entendu parler. Grave manque à ma culture. Je l'ai d'abord perçu comme quelqu'un de réservé, nous livrant un timide bonjour derrière sa guitare ainsi que de très jolies et douces mélodies. Mais au fur et à mesure des chansons nous avons pu découvrir un artiste très à l'aise qui a fait intervenir le public à plusieurs reprises. C'était le cas notamment sur sa chanson "Air" où nous avons (après avoir éprouvé quelques soucis de compréhension) pu faire les choeurs rendant le moment unique. La Rotonde entend encore résonner nos "pam pam". Pour sa chanson "Si bien dire", Samir nous a décrit les conditions pour que cette chanson soit parfaite. Cela incluait la salle intimiste, le public claquant des doigts, les filles chantant "tu ne crois pas si bien dire" et les garçons répondant "Non, non". Jusque là, toutes les conditions étaient parfaitement réunies. Mais, à l'étonnement général, aucune fille n'est montée sur scène pour danser autour de lui tout en se dévêtissant. Le garçon était, pour le coup, trop gourmand ! Vient alors une chanson qui ne m'est pas inconnue : "Velours et mensonges". En effet, celle-ci passe en radio mais dans une version en duo avec Vanessa Klak. C'est un public conquis que quitte Samir à la fin de son set.


C'est discrètement qu'Ours fait son entrée sur scène. Accompagné de sa guitare, on le sent tout de suite désireux de partager avec le public et de faire de ce concert, un concert unique. Mission réussie. Il commence son set par le premier single de son second album : Balancer. Le public semble bien le connaître et le chante avec lui du bout des lèvres. Il enchaîne ensuite avec "Vélo" suite à un petit sondage sur les moyens de locomotion du public. Entrent sur scène deux musiciens qui l'accompagneront pour le reste du set. Et ceux-ci ne nous sont pas inconnus ... Il s'agit d'Alexis Bossard (à la cruche) que j'avais vu il y a 2 mois à Paris avec son groupe Selim (à découvrir ici) et de Lieutenant Nicholson ou Nicolas Voulzy (au synthé), le fils de Laurent. Cela ne vous rappelle rien ? Les chansons s'enchaînent, alternant aux choeurs Alexis et notre lieutenant Nicholson qui, aidé du public, réalise une performance très sportive sur ceux de "Qui est qui". Nous avons droit à une grande partie des chansons de El mais aussi quelques perles de Mi et même une reprise de Nougaro : "L'amour sorcier". Sur la chanson "Chocottes", le public est invité à reprendre, seul, plusieurs passages de la chanson. Il jouera très bien le jeu et nous aurons droit à une symphonie de "Crac Crac" lors de l'arrivée de la biscotte.
Ours est, comme je l'ai dit plus tôt, un grand poète. Mais il est aussi un excellent improvisateur! Il nous demande de lui proposer des mots afin d'improviser un couplet. Nous avons eu droit à "Champignon" et j'ai suggéré le mot "Ukulélé" (Cela vous étonne ? Non, il ne faut pas être fêlé pour jouer du ukulélé !). Lorsqu'il présente à nouveau ses musiciens avant "Le cafard des fanfares" cela sentait la fin du concert. Il nous a alors interprété "Comment c'est ?" seul à la guitare avant de rappeler ses musiciens pour une dernière chanson, très attendue : "Quand Nina est saoûle". C'est sous un tonnerre d'applaudissements qu'ils quittent tous les trois la scène et nous donnent rendez-vous le 15 août au Brussel Summer Festival pour une version Grizzli du concert (4 musiciens et des arrangements plus rock). Mais le public en veut encore et ne veut pas les laisser partir. Alors que les lumières s'étaient déjà rallumées, nos trois Winnie sont revenus. Nous proposant d'abord un passage très approximatif de "Around the world", Ours nous rechante "Balancer". Mais le public est très gourmand, et redemande encore du MiEl ! Il clôturera donc ce magnifique concert par "Orange", inédite sur cette tournée. C'est des étoiles et des abeilles plein la tête que je quitte cette petite salle. Une seule envie, courir le revoir au Brussel Summer Festival cet été ! Cela tombe bien, ma place est déjà prise ...

UkuTsuna

1 commentaire(s):

isa a dit…

Compte rendu très sympa :)
Au sujet de Samir Barris, le visuel avec les fleurs, c'est un ami à moi qui a fait les photos :) Ca fait quelque temps qu'il tourne en Belgique apparemment.

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites