News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
mercredi 29 juin 2011

postheadericon Couleur Café 2011 - Day 1


Comme Ukutsuna vous l'a annoncé il y a quelques jours, c'est avec plaisir que nous nous sommes rendus au festival Couleur Café le week-end dernier.

Revenons tout d'abord sur le premier jour (sold-out) de cette 22ème édition, à savoir le vendredi 24 juin 2011.

Arrivées sur place vers 17h30, c'est vers le chapiteau "Univers" que nous nous dirigeons pour assister au concert d'Absynthe Minded (groupe dont je vous ai déjà parlé il y a quelques mois suite à leur concert sold-out de l'Ancienne Belgique). Vu que le groupe se produit assez tôt, on constate un public plutôt jeune dans l'ensemble, les plus âgés étant encore au travail à cette heure-là et sur la route pour venir au festival... Mais cela n'empêche pas l'ambiance d'être bel et bien au rendez-vous, loin de là même!
La dernière fois que j'ai vu le groupe, c'était dans sa formation acoustique. Festival oblige, ici, c'est bel et bien dans sa formation électrique qu'il se produit. Etant donné qu'on se retrouve à Bruxelles, que le groupe est belge et que le festival se veut bilingue, c'est dans un divin mélange de français / néerlandais / anglais que Bert choisit de s'exprimer et cela semble convenir à tout le monde. Le public s'avère être très réceptif à leur univers musical, j'en suis même positivement surprise pour être honnête. Durant une heure, Absynthe Minded nous offre un savoureux mélange de leurs plus gros succès nous faisant voyager dans un univers rock-indie teinté de jazz manouche dont eux seuls ont la recette. Quand les premières notes de leur chanson "Envoi" retentissent, l'ambiance monte d'un cran sous le chapiteau et l'on voit arriver de nouveaux curieux qui ignoraient jusque là que c'était ce groupe qui interprétait cette chanson. Si le but des artistes dans les festivals est de se faire connaître d'un public qui les méconnaît, je pense pouvoir avancer qu'Absynthe Minded a relevé le défi avec brio!




Après cette première heure de concert, direction la rue principale "du bien manger" afin de remplir nos estomacs déjà affamés malgré qu'il soit encore tôt. Et c'est avec le groupe IAM en fond sonore sur la scène principale "Titan" que nous choisissons ensuite de siroter quelques verres de mojitos au bar "Papafoufou". Bien qu'on écoute le groupe d'une oreille plutôt distraite, il faut reconnaître qu'ils savent mettre le feu (mais pas au sens propre du terme comme en 2007... ;)) puisqu'on peut voir une bonne partie des festivaliers sauter et scander les paroles de leurs chansons pendant une bonne heure.

Arrive ensuite l'heure du 2ème concert très attendu pour ma part: Selah Sue. Alors alors, si vous ne savez toujours pas qui se cache derrière ce nom, je vous conseille de cliquer et pour vous faire une idée plus précise sur ce petit bout de femme bourrée de talent.
Couleur Café, pour Selah Sue, c'est une belle histoire. La première fois qu'elle y a montré un petit bout de son immense talent date de 2009, édition dans laquelle elle faisait partie des groupes "Wanted". Trois éditions plus tard, c'est sur la scène principale "Titan" que la Demoiselle vient défendre son premier album sorti en mars dernier. Pendant une heure, Selah nous fera danser, chanter, vibrer au son de ses superbes titres comme "Raggamuffin" (devenu incontournable), "Crazy Vibes" ou "Crazy Sufferin Style", pour ne citer que ceux-là. Le public l'acclame, tout le monde est sous le charme de cette jeune femme si spontanée. Alors quand, en plus, elle nous fait la superbe surprise de nous offrir son titre "Please" en duo avec Patrice, l'ambiance atteint son paroxysme. C'est la folie au sein du public et c'est tellement bon!




A peine 30 minutes après Selah Sue, c'est sous le chapiteau "Fiesta" que le groupe Suarez se produit. On arrive juste à temps pour se faufiler au milieu de la foule et profiter au maximum de leur prestation live. Alors je ne sais pas si c'est moi qui n'ai jamais fait attention les années précédentes (car je participe à ce festival depuis pas mal d'années) mais j'ai l'impression que le public est beaucoup plus réactif que lors d'autres éditions. Toujours est-il qu'une fois de plus, l'ambiance est très chaude et que c'est la folie au sein du public qui danse, saute et chante de tout son coeur au son des titres de Suarez. Le groupe nous offre leurs plus gros succès comme "Qu'est-ce que j'aime ça", "On attend" ou "L'indécideur" et l'on remarque qu'une majorité du public sous le chapiteau les connaît très bien. En même temps, comment ne pas succomber à leur univers fait de chansons françaises teintées de mélodies africaines subtilement mêlées à des guitares folk?
Une chose me frappe durant ce concert, c'est la différence entre les versions studios et live de leurs différents titres. On sent vraiment que le groupe a retravaillé chacune de ses chansons pour offrir quelque chose de différent au public durant le concert. Personnellement, ça me permet de découvrir certaines chansons sous un nouveau jour, c'est un vrai bonheur pour mes écoutilles et je ne suis pas la seule à penser cela!
A la fin de leur prestation, le public en redemande encore et encore. C'est alors que le groupe revient sur scène (fait assez rare en festival qui plus est) et nous offre leur magnifique reprise de "La vie en rose" d'Edith Piaf. Et pour clôturer cette folle heure de concert, Suarez choisit de terminer leur concert avec le titre "Couleur Café" de Gainsbourg. Je vous laisse imaginer l'ambiance qui régnait alors sous le chapiteau!




On se dirige ensuite à nouveau vers la scène principale pour regarder de loin le concert de Patrice. Il y a du monde, beaucoup de monde et la fatigue nous gagne... On boit tranquillement un dernier verre et c'est à ce moment-là qu'on fait le choix de mettre un terme à notre première journée à Couleur Café, d'autant plus que deux autres jours de folie nous attendent par la suite!

MusicAndMe

0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Visites