News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
dimanche 2 octobre 2011

postheadericon Miossec à l'UBU - Rennes

C'est à l'UBU, une salle de 350 places à Rennes que Miossec pose ces valises ce 28 septembre 2011. La salle est vraiment petite. L'idée d'une proximité avec le chanteur me laisse enthousiaste.

21h20, la première partie est assurée par Jim Yamouridis. Seul avec sa guitare, le timbre de voix rappelle délicieusement Johnny Cash voir Léonard Cohen. De très belles ballades folk, sobres et captivantes, avec quelques bières comme accompagnement, la soirée débute de la meilleure façon ! Voilà une première partie intéressante, et un artiste qui mérite qu'on se plonge à la découverte de son univers. Je pense que ça vaut vraiment le coup ! Foncez écouter !
C'est sous les applaudissements chaleureux d'un public conquis que l'australien d'origine grecque, quitte la scène.
S'en viennent les chansons d'avant-guerre qui grésillent dans la sono en attendant la deuxième partie. Apparemment cette période aurait eu des influences sur l'écriture de "Chansons ordinaires".



Les lumières s'éteignent et la diffusion d'un extrait de vieux film fait guise d'introduction. Miossec rentre sur scène et commence avec "chanson du bon vieux temps". Comme on s'en doutait, c'est rock, rock, rock, ça résonne dans les tympans. Sur la minuscule scène pas plus haute que le niveau de nos genoux, le chanteur appuyé sur son pied de micro s'en donne à pleine voix comme il aime le faire lorsque il s’enlise jusqu'à disparaitre dans les rythmiques soutenues des guitares saturées. Je le sens en très très grande forme, et contrairement aux deux précédentes tournées que j'ai pu voir de lui, l'abstention d'alcool semble lui réussir. C'est même surprenant. Whaou ! Pas d'erreur de mémoire, et une présence qui porte le respect.

Dans "la capitale administrative et bourgeoise" comme il s'amuse à dire, le public rennais est réceptif. Bon d'un coté je pense que les 350 spectateurs sont surtout des fans et des connaisseurs, présents pour accueillir le breton comme il se doit avec l'enthousiasme qui va avec. C'est l'avantage d'une petite salle. L’inconvénient c'est que... heu... y en a pas. Si ! Il fait chaud, mais ça on s'en fiche.

Les premières chansons sont consacrées au nouvel album. Le groupe excelle dans l'énergie, et même si j'aime beaucoup les chansons de ce dernier album, les frissons apparaissent tout de même quand il se met à chanter "Rose". Et puis d'autres anciennes qui suivront comme "Brest" l'incontournable, "Je m'en vais", "Maman", "La facture d'électricité" ou encore "La fidélité" qui, en communion avec le public, vous colle définitivement les frissons de la tête aux pieds. Mais qui dit anciennes ne dit pas forcément vieilles, démodées... En s'entourant de nouveaux musiciens, Miossec à pu aussi offrir une cure de jouvence à ses classiques. C'est un régal !



Mais quoi qu'il en soit, le mélange est harmonieux et on ne fait pas attention au temps qui passe. Les titres de l'album "Chansons ordinaires" étaient vraiment faits pour la scène. Pas que pour des grandes salles, mais aussi pour des endroits comme celui-ci, loin des paillettes laissant place aux confettis pour un public dégoulinant de sueur avec des relant de bières.
Une vraie atmosphère rock quoi !
Voilà c'était ça, ce soir. Et aussi savoir rester debout en évitant la grosse claque créée par la tempête de décibels qui décoiffe même nos poils de nez. Et quand Miossec reprend "une fortune de mer", l'iode des côtes bretonnes, qui semble flotter dans l'air, nous plonge dans une ambiance digne des grandes soirées inoubliables. Oui, inoubliable, c'est le mot qui me reviendra souvent quand je repenserai à ce concert où j'ai vu Miossec comme jamais je ne l'avais vu.
Une fois les lumières rallumées, c'est en chanson avec "la coco" de Fréhel qui résonne dans les enceintes de l'UBU, que nous sommes invités à quitter les lieux, avec le sentiment d'avoir passé une putain de vraie soirée !

Pablito
photos : Pépito

& Irvin

http://www.jimyamouridis.com/
http://www.christophemiossec.com/


Sur le blog, la chronique de l'album Chansons Ordinaires

3 commentaire(s):

Anne-Sophie a dit…

Découvert sur scène aux Francos de la Rochelle l'an passé, dans une (trop) grande salle à l'occasion d'un concert trop court. J'ai donc hâte de le redécouvrir dans une salle plus intimiste sur cette nouvelle tournée.
Merci pour l'article !

Anonyme a dit…

Et merci aussi à Irvin pour la photo de Miossec !!

http://www.iphoneogram.com/p/243072379_7224253/

pablito a dit…

Merci Anonyme de la précision.

La photo de Miossec qui était présente à la création de l'article ayant disparue pour ne pas laisser un espace vide dans l'article, je l'ai remplacée par celle-ci trouvée sur internet, mais je ne l'ai pas récupérer sur l'iphoneograff d'Irvin pour info. Je rajoute le lien de l'auteur en espérant aucun désagrément ;)

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Les archives du blog

Visites