News

Facebook : Suivez-nous sur notre nouvelle page : En chanson !
Mail : brunoandcoblog@gmail.com
samedi 2 avril 2011

postheadericon Les Ogres de Barback à l'AB - Bruxelles


Après une (trop) longue abstinence concertique pour ma part, me voilà fin partie pour une nouvelle soirée musicale ! Et pas n'importe quelle soirée ! J'inaugurais mon premier concert des Ogres de Barback, et je ne serai pas déçue !


Arrivée à la salle, je découvre avec joie que leur première partie sera l'excellent Jérôme Van Den Hole. Artiste du chantier des Francofolies de La Rochelle l'année passée, c'est ainsi que j'avais découvert son univers en fouinant un peu sur le net. Sous ses airs de romantique maladroit se cache un artiste à l'humour décalé qui jongle avec les mots. Lorsqu'il arrive sur scène, il n'y a pas encore beaucoup de monde mais la salle et la fosse se rempliront petit à petit. Le public ne connait visiblement pas cet artiste mais il se laissera prendre au jeu et l'ambiance sera au rendez-vous. Jérôme semble tout à fait à l'aise sur scène et engage un petit débat avec le public avant sa chanson "Ketchup" qui portera, vous vous en douterez, sur la sauce que nous préférons mettre sur nos frites. Le public semble réceptif et chantera avec lui le très bientôt célèbre "J'ai pas demandé la lune, j'ai pas demandé l'Amérique. J'voudrais seulement seulement seulement du ketchup pour mes frites". Sur ce court set, nous irons de surprises en surprises avec notamment une reprise de "Comme d'habitude" de Clo-clo et une chanson très sympathique dont la phrase "Je veux voir tout le monde les jambes en l'air" restera dans les mémoires. Grand succès aussi pour son pianiste, Alexis, qui sera réclamé par le public à sa sortie de scène. Sortie de scène d'ailleurs réussie pour le duo, la salle est maintenant comble et apparemment ravie.



Tout s'est très vite enchaîné, et l'attente entre les deux concerts était tout à fait raisonnable. Les lumières s'éteignent ... Ca va commencer ! Le décor est surprenant, il représente un entrepôt de la poste. N'y a-t-il pas plus grand voyageur que le courrier postal ? Les Ogres font une entrée sobre mais très bien mise en scène. Ils enfilent leur uniforme de facteur et se mettent au travail dans leur atelier : tri du courrier, cachetage des lettres, ... Fredo prend alors sa guitare et entame "Comment je suis devenu voyageur", titre également de l'album.

"Il faut que je vous raconte cette histoire en forme de conte. Puisque ma gratte est accordée, je vais vous la chanter."

Belle introduction à ce concert qui nous emmène parcourir le monde... Fredo nous explique alors que nous sommes dans leur fabrique à chansons, qu'ils vont nous emmener visiter tout au long du concert. Vient alors la chanson "Daron", nouveau titre très entraînant. Les chansons s'enchaînent, aussi bien celles du nouvel album que celles des anciens. Les mises en scènes, les décors, les instruments,... tout change d'une chanson à l'autre. C'est plus qu'un concert, c'est un vrai spectacle pensé et mûrement réfléchi mêlant musique, théâtre et numéros d'acrobaties (même Fredo s'essaiera à un poirier, réussi au deuxième essai !).


Nos Ogres ne sont pas seulement 4 sur scène ! Perrine, la factrice (mais aussi acrobate, alcoolique anarchiste, ...), ponctuera le concert par ses apparitions ... Certaines des plus étonnantes ! Mais je vous laisse la surprise (malgré la date, à laquelle on est sensé se méfier de tout, je n'ai rien vu venir !). Plus on avance dans le concert, plus il monte en puissance, ainsi que l'ambiance ! Elle est à son comble lorsqu'on nous annonce un duo avec Les Hurlements d'Léo .... mais virtuel (c'est beau la technologie !).



Si les Ogres nous ont permis de voyager, nous avons également permis à Fredo de faire un tour sur son tapis volant en forme d'enveloppe géante dans le public ! Un slam on ne peut plus original et superbement réussi sur la chanson "Pour me rendre à mon bureau" empruntée à Jean Boyer. Tout au fil du concert, nous voguons de surprises en surprises, d'émotions en émotions, de pétage de plombs en pétage de plombs... La première sortie de scène est magnifiquement orchestrée. Après avoir reçu des centaines et des centaines de lettres de Solène de Grenoble, les Ogres tirent leur révérence et retournent dans leur colis postal, embarqué par Perrine qui va nous présenter en vidéo les personnes qui les accompagnent sur la tournée, et sans qui elle ne pourrait avoir lieu. Mais les Ogres ne sont pas partis bien longtemps et reviendront pour quelques titres avant de finir en beauté par un "Salut à toi" mémorable.


Il est temps de quitter les Ogres, des étoiles plein les yeux... Et par cette belle soirée d'avril, en sortant d'un concert magique, des musiciens jouaient sur la Grand' Place de Bruxelles illuminée... Pour finir cette inoubliable soirée ... en beauté !



UkuTsuna



0 commentaire(s):

Recherche

Chargement...
Fourni par Blogger.

Playlist Spotify

Playlist Spotify
Cliquez et découvrez notre playlist spotify !

Paroles paroles

"Mais une fois dans mes bras
Vos murmures essoufflés
C'est à moi, rien qu'à moi
Qu'ils étaient destinés."

Bénabar - Je suis de celles

Les archives du blog

Visites